Aurora Aksnes chanteuse norvégienne electro pop

AURORA, mon coup de coeur venu de Norvège

par Aurélie
2 commentaires

Je crois que ces 3 derniers mois, il ne s’est pas passé une seule journée sans que je ne lance ma playlist Spotify dédiée à AURORA.
3 mois que ses chansons tournent en boucle dans ma tête,  que je chantonne Winter Bird dans la rue ou Under the water sous la douche (notez le sens de l’à-propos). Bref, 3 mois  durant lesquels je suis passée bien gentiment du simple coup de cœur à l’obsession auroresque ^^

Je vous laisse vous faire une petite idée avant de passer à la suite…


AURORA, mais qui est-ce ?

Originaire de Bergen, en Norvège, Aurora Aksnes, 20 ans, fait de la musique depuis qu’elle est toute petite et a écrit ses premières chansons à l’âge où ses camarades de classe galéraient encore à réussir leurs additions.
Les choses sérieuses commencent en 2012, alors qu’Aurora a 16 ans : premières chansons postées sur Internet, premier agent sous le charme, premier EP, premiers concerts, première signature avec un label… AURORA (son nom de scène s’écrit en majuscule) prend peu à peu son envol; elle qui n’avait quasiment jamais quitté la Norvège voyage désormais aux quatre coins du globe et sort son premier album, All My Demons Greeting Me as a Friend, début 2016, avant même de fêter ses 20 ans.

Aurora Aksnes chanteuse norvégienne electro popSouvent comparée (au choix) à un ange, un elfe, une fée ou un extraterrestre, Aurora ne passe pas inaperçue, avec sa peau pâle de vraie blonde scandinave, ses sourcils et cils blonds, sans maquillage ou presque… A contre-courant des tendances actuelles, elle arbore un look excentrique et des coiffures tressées de viking, accompagnés d’un petit air espiègle et juvénile qui n’est pas sans rappeler Maddie Ziegler ou Chloë Grace Moretz.

Avec son look un peu barré, ses mélodies electro-pop dark, sa voix haut perchée et la gestuelle très maniérée sur scène, on pense bien évidemment à Björk, mais AURORA est bien plus qu’un clone de l’Islandaise ou qu’une énième chanteuse jetable venue du Nord.
Inspirée par Bob Dylan et Léonard Cohen, c’est une véritable artiste au talent précoce, une « future star » (bien que je n’aime pas ce terme)  si l’on en croit les articles écrits à son sujet.

AURORA commence a faire parler d’elle un peu partout dans le monde : Katy Perry, notamment, est une fan de la première heure et l’a d’ailleurs fait savoir à ses fans sur Twitter il y a déjà deux ans… et bien que je ne sois pas spécialement fan de miss Perry, je ne peux que lui donner raison !

Aurora Aksnes All my Demons greeting me as a friend

All my Demons greeting me as a friend : l’album

Je ne comprends toujours pas comment j’ai pu passer à côté de cet album à sa sortie en mars 2016, il y a un an tout pile.
Je n’ai pour ma part découvert AURORA que fin décembre, au hasard d’une suggestion de vidéo sur Youtube (qui a, pour une fois, tapé dans le mille). Le clip en question, WinterBird (celui tout au début de l’article) m’a totalement fascinée et m’a incitée à aller immédiatement écouter l’album de la jeune Norvégienne…

Aurora album All my Demons greeting me as a friendCe premier album, Aurora y travaille depuis de nombreuses années : certaines chansons ont été en partie écrites alors qu’elle n’avait que 11 ans.
Le résultat est plus que réussi : c’est bien simple, toutes les chansons sont bonnes, il n’y en a pas une à jeter. Un sans-faute !
Ses mélodies dark pop rentrent dans la tête et n’en sortent plus. Les balades alternent avec les chansons un peu plus punchy, sans jamais tomber dans l’ennui ni la répétition, le tout porté par la jolie voix d’Aurora, un peu aigüe, très pure, mais qui, sous ses airs éthérés, possède une sacrée puissance et une totale maîtrise.

Même les textes sont réussis et m’ont totalement embarquée, ce qui est assez rare (même avec des groupes que j’adore, comme CHVRCHES) : ils racontent de véritables petites histoires et/ou décrivent de façon très touchante un sentiment, un ressenti, parfois très sombres d’ailleurs… Ça sonne juste et ça me touche à chaque fois (Through the eyes of a child me fait pleurer à tous les coups).
D’ailleurs, je connais quasiment toutes les paroles de l’album par cœur, ce qui ne m’arrive plus que très rarement depuis que j’écoute de la musique en ligne, et non plus comme quand j’étais ado et que je lisais religieusement les paroles des chansons sur le livret qui accompagnait le CD, les apprenant ainsi par cœur sans même m’en rendre compte.

Quant à ses clips, ils sont sublimes et très originaux visuellement… Je vous laisse voir ça dans la playlist Youtube que je vous ai concoctée, reprenant toutes les chansons de l’album – avec le clip quand celui-ci existe, et la version audio pour les autres.

La playlist Youtube de l’album (version deluxe)

Reprises en tous genres

AURORA propose régulièrement des reprises très réussies de chansons plus ou moins anciennes (et connues), en y ajoutant sa touche personnelle.
On en trouve d’ailleurs quelques-unes dans son album (voir playlist juste au-dessus) : Half the world away d’Oasis, Mr Tambourine Man de Bob Dylan, ou encore Nature boy, un standard du jazz également entendu dans Moulin Rouge! et dont la version d’AURORA été très remarquée dans le trailer d’Alien Covenant de Ridley Scott.

J’aime énormément sa reprise de Walking in the air, tirée d’une dessin animé de Noël et popularisée par Nightwish en 1998 :

Et la suite ?

Vous l’aurez compris je suis totalement admirative d’AURORA, cette petite nana qui vient tout juste d’avoir 20 ans et qui a une immense carrière devant elle (et pas seulement dans la musique, si l’on en croit cet article assez marrant qui l’imagine gagner un prix à Cannes en 2020).
La jeune auteur-compositeur-interprète a en effet déclaré, à la sortie de All My Demons Greeting Me as a Friend que cet album était le premier de nombreux autres à venir. Elle a d’ailleurs déjà commencé à travailler sur les chansons du prochain album.

J’espère de tout coeur qu’elle ne se perdra pas en chemin, mais Aurora semble avoir les pieds sur terre. Peu attirée par les paillettes du showbiz et la frénésie des grandes villes, elle aspire plus que tout à s’acheter une maison dans sa région natale pour profiter du calme et du silence de la nature norvégienne.

Vivement la suite !

AURORA

SIte Officiel
Facebook
Youtube
Instagram
Twitter
Deezer
Spotify

A lire aussi

2 commentaires

Oanez 3 avril 2017 - 21 h 09 min

Je l’ai découverte en concert à San Francisco il y a quelques années et je suis contente, tout comme toi, de voir qu’elle continue de mener son jolie bout de chemin… vivement la suite 🙂

Répondre
Helen 31 mai 2017 - 13 h 57 min

Merci pour cette découverte, car je n’ai jamais entendu parler de cette artiste. J’ai écouté sa chanson « Winter Bird » et je suis directement tombée sous le charme de sa voix.

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy