Dernières lectures #5

par Aurélie
5 commentaires

Et hop, une nouvelle pile de bouquins ! Je vous raconte ?…

Lonely Planet – Londres en quelques jours

Evidemment… mes petits guides de voyages préférés pour un city-trip bien organisé. J’avais déjà la version 2008, mais j’ai préféré racheter le nouveau, histoire de ne rien rater des éventuelles nouvelles bonnes adresses londoniennes!
Vous pouvez suivre mes billets sur Londres ici.

Bernard Minier – Glacé

Ce livre-là, malgré son titre, m’a accompagnée en Thaïlande. Il s’agit d’un thriller français, et, non, ce n’est pas le leader des Musclés qui l’a écrit.
Voici le résumé officiel: « Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée… »
L’auteur connait ses classiques, et on sent l’influence de J-C Grangé et de Thomas Harris (Le silence des agneaux), bien que Miner n’arrive clairement pas à aller aussi loin dans la noirceur, malgré une certaine surenchère d’effets et de rebondissements.
On sent qu’il a voulu rendre ses personnages originaux, mais c’est raté: le flic sensible et hypocondriaque, la gendarme intrépide qui se promène en combi de moto, le grand méchant psychopathe censé en imposer (mais qui m’a plutôt fait rigoler), l’infirmière salope, la fliquette asiat-beur au look invraisemblable, le milliardaire arrogant… tous sont un peu caricaturaux; malgré tout, on s’attache à eux.
J’ai trouvé l’intrigue intéressante, je pensais même avoir deviné le coupable (mon grand plaisir!), mais je me suis trompée (je me console en me disant que le héros s’est trompé tout pareil que moi).
J’ai également bien aimé la fin, qui appelle une suite (un serial-killer s’est échappé…), et laisse planer un certain suspense sur la vie privée de certains personnages.
Malgré quelques petits bémols, j’ai donc pris un certain plaisir à lire ce polar, si vous aimez les livres de Grangé ou Thilliez, n’hésitez pas.

Nancy Huston – Infrarouge

J’adore Nancy Huston, je crois pouvoir dire que c’est un de mes écrivains favoris (mon préféré: « Lignes de Faille« , qui est extraordinaire).
Rena Greenblatt, séduisante quadra, artiste photographe, passionnée et féministe, invite son père et sa belle-mère à passer une semaine de vacances en Toscane.
Mais rien ne va se passer comme prévu, entre les ratés et déceptions liés au séjour (souvent très drôles), et les graves évènements qui, parallèlement, ont lieu à Paris, et incitent Aziz, le jeune compagnon de Rena, à lui demander de revenir aussi vite que possible…
Rena nous fait également partager ses pensées, souvenirs et reflexions, via des conversations intérieures avec son « amie imaginaire » Subra, nous livrant ainsi ses fêlures et traumatismes de jeunesse.
Sur une trame somme toute assez simple (des vacances en famille), Nancy Huston arrive à dire de très belle choses sur les femmes, les hommes, les relations familiales, amoureuses, sexuelles, l’art, la photographie, les choix que l’on fait et qui auront une influence capitale sur nos vies.
Infrarouge atteint le juste équilibre entre sensibilité et intellect, gravité et humour, c’est magistral et c’est un bonheur à lire. Vous l’aurez deviné, je vous le recommande chaudement.

Sophie Kinsella – Mini-accro du shopping

Inutile, je crois, de vous présenter la fameuse Becky Bloomwood, alias l’accro du shopping.
Je lis assez peu de chick-lit, mais je suis fidèle à cette série depuis le début, j’aime beaucoup l’humour de Sophie Kinsella ainsi que le personnage complètement fantaisiste (et irresponsable, disons-le) de Becky.
Cette fois-ci, notre accro du shopping a fort à faire avec sa petite fille de 2 ans, Minnie, qui s’avère incontrôlable et lui vaut l’intervention de la Super Nanny britannique; parallèlement, elle se lance dans l’organisation d’une gigantesque fête surprise pour son mari Luke, malgré la crise qui sévit à la City… Bref, pas mal de délires et de situations loufoques en perspective!
Petit bonus, je vous met une réplique qui m’a bien fait rigoler (c’est bête, hein, je vous préviens):

— Mais c’est l’anniversaire de Luke ! 
— Je ne savais pas, dit Suze, étonnée. J’ignorais même que Luke avait un anniversaire.

Anonyme – Le Cimetière du Diable

C’est plus fort que moi, j’ai récidivé avec le Bourbon Kid, j’avais pourtant moyennement aimé le tome 2
L’action se situe avant les deux premiers tomes, mais on retrouve néanmoins plusieurs personnages familiers de Santa Mondega (Sanchez, Elvis, la voyante…).
Le Kid se rend dans un hôtel perdu au milieu du désert, où a lieu comme chaque année le fameux concours « Back from the Dead« : un concours de chant auquel participent des sosies de chanteurs morts… L’occasion rêvée de croiser Janis Joplin, Judy Garland, Michael Jackson, Freddy Mercury ou encore Kurt Cobain; le tout avec les incontournables zombies, fusillades, personnages farfelus et pactes avec le diable.
J’ai bien aimé car le bourbon Kid se dévoile peu à peu et se montre ici plus humain que d’habitude…

Lionel Shriver – La Double Vie d’Irina

Après « Il faut qu’on parle de Kevin » que j’avais adoré, je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter cet autre roman de Lionel Shriver. Je ne l’ai pas encore terminé mais je peux déjà dire qu’on est bien loin de la claque que constituait la lecture de « …Kevin ».
Irina Mc Govern vit à Londres avec Lawrence. leur vie est confortable mais un peu routinière. Tous les ans, ils ont pris l’habitude de fêter l’anniversaire de Ramsey Acton, un célèbre joueur de snooker (jeu de billard populaire au Royaume-Uni). Mais cette année, Lawrence étant absent pour raison professionnelle et Ramsey fraichement divorcé, Irina va dîner seule avec le joueur de snooker et se sentir irrésistiblement attirée par lui…
Le roman se scinde alors en deux parties: dans une des versions, Irina embrasse Ramsey, ce qui va bouleverser sa vie. Dans l’autre, elle résiste à la tentation, et décide de combattre la routine dans son couple… La construction originale du livre est son plus gros point fort et rappelle fortement celle du film « Pile et face » avec Gwyneth Paltrow (qui d’ailleurs se passe aussi à Londres et tourne également autour de la vie sentimentale de l’héroïne).
Comme dans « …Kevin », la psychologie des personnages est complexe et très poussée, cependant, c’est beaucoup moins passionnant (mais faire aussi fort aurait été impossible), et parfois franchement longuet. Ca reste néanmoins un livre intéressant et bien écrit.

Virgine Despentes – Apocalypse bébé

Je n’avais jamais rien lu de Virgine Despentes, et c’est un peu par hasard que j’ai ajouté ce bouquin à ma pile d’achats à la Fnac. Je l’ai commencé hier soir et j’en ai déjà lu la moitié, je pense que ça veut tout dire…
L’héroïne, Lucie, est détective, spécialisée dans la surveillance des adolescents. Valentine, l’ado délurée qu’elle file, disparait… Lucie est chargée de la retrouver, mais ne sait pas comment s’y prendre; elle fait appel à une enquêteuse marginale, la Hyène, une légende dans leur milieu. Ensemble, elles vont partir à la recherche de Valentine…
J’aime beaucoup le style d’écriture de Despentes, c’est cru et incisif, souvent pertinent. Les personnages flirtent avec la caricature mais sont bien croqués. On s’intéresse à eux, on a envie d’en savoir plus.
Certes, je ne l’ai pas encore terminé, mais pour l’instant mon impression est très positive…

Marie-Aude Murail – Oh, boy !

Après Maïté Coiffure, voici un autre livre de Marie-Aude Murail, le plus primé (une trentaine de récompenses), paru en 2000 mais déjà considéré comme un classique.
Les enfants Morlevent, Siméon, 14 ans, Morgane, 8 ans, et Venise, 5 ans, sont orphelins. Leur père a disparu il y a longtemps et leur mère vient de se suicider en avalant du Canard WC. Les enfants sont placés en foyer et se jurent de rester ensemble. La juge qui suit leur dossier leur découvrir un demi-frère, Bart, 26 ans, homosexuel excentrique et immature, et une demi-soeur par alliance, Josiane, 37 ans, ophtalmologue en mal d’enfant, qui n’a d’yeux que pour la petite Venise… Alors que la bataille pour la tutelle et la garde des enfants commence (car Josiane et Bart se détestent), on découvre que Siméon est atteint de leucémie
Le résumé parait plombant, mais le livre ne l’est absolument pas; comme toujours avec Marie-Aude Murail, c’est lumineux, drôle, les dialogues savoureux et les personnages plus vrais que nature.
Ecrire un livre aussi positif malgré une telle avalanche  de sujets graves (le suicide, le cancer, les orphelins, la solitude, l’homosexualité, mais aussi les femmes battues…), sans jamais tomber ni dans le pathos ni dans la guimauve, relèverait de l’exploit pour n’importe qui. Pour Marie-Aude Murail, cela semble juste naturel…

Jean-Paull Nishi – A nous deux, Paris !

Ce manga autobiographique retrace l’année passée par l’auteur à Paris, où il pensait devenir l’assistant d’un auteur de BD français (comme il existe des assistants mangaka au Japon). Or ce métier n’existant pas en France, il se retrouve à travailler comme vendeur dans une épicerie du quartier St Anne à Paris…
J-P Nishi décortique avec humour les habitudes et petits travers des Français, et plus particulièrement des Parisiens.
Le décolleté des françaises, l’art de se faire la bise, l’étonnement d’entendre les français dire « wazabi » (au lieu de « wassabi« )… tout y passe! Il n’y a pas de vraie intrigue, plutôt une succession de petites saynètes et réflexions de l’auteur.
Rien d’exceptionnel, mais une lecture globalement agréable.

Tim Burton – Catalogue de l’exposition à la Cinémathèque

Evidemment… Comme pour Goudemalion, j’ai craqué et j’ai acheté le livre de l’expo, que j’ai adoré (surtout les aquarelles et oeuvres de jeunesse de Tim Burton). Les photos étaient interdites, à mon grand regret…
Un très beau livre, mais très cher (50€, aïe)…

A lire aussi

5 commentaires

Claire7799 31 août 2012 - 7 h 55 min

Une jolie sélection! Je lis moi même Mini-accro du shopping en ce moment!
Tu me donnes envie de découvrir de nouveaux auteurs! Merci!

Répondre
Aurélie 1 septembre 2012 - 1 h 20 min

De rien! Merci à toi!

Répondre
Isa 31 août 2012 - 13 h 57 min

J’ai le même guide de Londres, en prévision d’un week end début Octobre , je connais déjà assez bien cette ville mais comme j’y amène des amies, je voulais vraiment être au top en temps que guide …

Répondre
Aurélie 1 septembre 2012 - 1 h 26 min

Si j’avais eu davantage de temps pour préparer mon séjour, je pense que j’aurais acheté un deuxième guide en complément. Le Lonely Planet est très fort pour les adresses, mais un peu moins pour développer d’autres points, comme les balades, repères culturels etc… C’est aussi un avantage, ça permet d’aller à l’essentiel (et puis je trouve leurs plans et leur découpage des quartiers vraiment bien), mais c’est parfois un peu limité.
Disons que je garde toujours le Lonely Planet en base incontournabble, et si j’ai le temps de creuser le sujet avant le séjour, j’en ajoute un deuxième (style « Un long week-end à… »).

Répondre
Dernières lectures #12 - justagirl 21 décembre 2014 - 22 h 53 min

[…] (à lire absolument), je lis tous les romans de Lionel Shriver. Je vous l’avais déjà dit ici ou là, ses autres romans, bien que toujours intéressants et très bien écrits, […]

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy