Dernières lectures #8

par Aurélie
7 commentaires

Ahem… Me voici très en retard dans mes posts lecture. D’ailleurs, un détail le prouve, saurez-vous le retrouver ?


Les Piliers de la Terre – Ken Follett

Dans l’Angleterre du XIIe siècle, la construction d’une cathédrale va faire se croiser de nombreux personnages qui luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre…

La dernière fois, mon coup de cœur était allé ex-æquo à « Cet instant-là » et à « La Couleur des Sentiments« . Cette fois-ci, c’est le pavé (1100 pages) historique de Ken Follett qui l’emporte. J’ai été transportée dès les premières pages, et j’ai dévoré le roman en une petite dizaine de jours. On s’attache rapidement aux personnages, et le fait qu’ils viennent de milieux très différents (moine, comte, bâtisseur, sauvageonne…) permet d’avoir une vision globale de la société anglaise du XIIème siècle. Les détails et explications historiques sont intéressants, bien amenés et jamais envahissants. Les petites histoires se mêlent à la grande et, contre toute attente, on se passionne pour des questions aussi incongrues que « Qui sera élu prieur du monastère ? » ou « La cathédrale sera-t-elle ou non construite ?« . Ken Follett maîtrise l’art du suspense, et certaines parties du roman sont tout simplement haletantes. Sur 1100 pages, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Si vous avez la chance de ne pas l’avoir encore lu, foncez !

Pourquoi pas ? – Dave Nicholls

Dans l’Angleterre des 80’s, Brian Jackson, étudiant en littérature anglaise fauché, fan de Kate Bush, et affublé d’une acné récalcitrante, se rêve en roi du campus, tombeur de ces dames (surtout de la belle et populaire Alice), intellectuel brillant et champion du quiz télé University Challenge. Mais bien sûr rien ne va se passer comme prévu…

Très différent de Un Jour, du même auteur, j’ai trouvé ce roman bien agréable à lire. J’avais peur du côté « ado » de l’histoire, mais on ne tombe jamais dans l’écueil de la teen lit. Le personnage de Brian est très drôle et attachant, on ne peut que s’identifier à son côté gauche et mal dans sa peau. Il allie un humour à la fois subtil et intello, avec des gaffes et gags plus potaches, et le mélange fonctionne bien. Les autres personnages sont également intéressants, surtout Rebecca, la punkette engagée, amie de Brian. Enfin, j’ai beaucoup aimé un petit détail en particulier: chaque chapitre est introduit par une des questions de l’University Challenge (sorte de « Questions pour un Champion » entre universités). C’est déjà amusant en soi (on peu cacher la réponse et tenter de répondre), mais j’ai fini par me rendre compte que chaque question avait un rapport avec la thématique du chapitre. Exemple: une question sur la composition chimique de l’alcool pour un chapitre ou Brian est saoûl. C’est vraiment un détail mais ça m’a beaucoup plu ! Contrairement à Un Jour, la fin est assez convenue, mais cela n’enlève rien au plaisir que j’au pris à lire ce roman.

Le Passager – Jean-Christophe Grangé

Matthias Freire, psychiatre, accueille dans son service un amnésique retrouvé sur une sanglante scène de crime inspirée de la mythologie grecque. En tentant de l’aider à retrouver la mémoire, Matthias va découvrir un bien étrange syndrôme : les « fugues psychiques »…

Comme souvent chez Grangé, le suspense s’avère très efficace, à condition de ne pas être trop regardant sur la vraisemblance. C’est particulièrement vrai pour Le Passager: entre incohérences, hasards bien trop gros pour être honnêtes, et final complètement abracadabrant, on est servis! Pour ma part, j’ai décidé de jouer le jeu, et de me laisser prendre par le suspense (indéniable) de cette intrigue complètement rocambolesque. C’est, je pense, la seule façon d’apprécier ce roman. Construite comme une série de poupées russes, l’intrigue aborde les thèmes de la psychiatrie, des manipulations scientifiques et de la mythologie grecque. Certaines scènes sont cauchemardesques, glauques, et nécessitent d’avoir le cœur bien accroché; bref, du pur Grangé ! Au final, j’ai donc apprécié ma lecture (à vrai dire, je n’ai plus lâché le livre une fois ouvert), mais il faut préciser que je suis, à la base, une inconditionnelle de Jean-Christophe Grangé, malgré ce problème récurrent d’invraisemblance. A vous de voir !

Les Morues – Titiou Lecoq

Les Morues, ce sont trois filles, Ema, Alice et Gabrielle, trentenaires parisiennes, et un garçon, Fred, pris dans les turpitudes de leurs vies sentimentales et professionnelles. Apprenant le suicide de son ancienne meilleure amie, Ema, journaliste, enquête et met à jour un vaste imbroglio politique visant la privatisation des services publics…

Je pense que si je n’avais pas acheté et apprécié l’Encyclopédie de la web culture, coécrit par Titiou Lecoq, je ne me serais même pas penchée sur ce roman. La couverture et le titre font très chick lit, genre que je n’apprécie pas plus que cela (à l’exception des livres de Sophie Kinsella, et dans une moindre mesure, de Lauren Weisberger).
Au final, on est bien loin de la chick lit, malgré le côté « bande de copines trentenaires parisiennes ».
Ce qui caractérise cette histoire, c’est le mélange des genres: roman générationnel pour bobos parisiens, intrigue journalistico-politique, thriller, comédie sentimentale, le tout assaisonné de féminisme et d’une réflexion sur Internet et les réseaux sociaux … J’ai trouvé l’ensemble déroutant, décousu parfois, mais vraiment réussi.
Et j’ai eu un vrai coup de cœur pour la « morue » Fred, surdoué en quête de normalité, un des personnages les plus émouvants et attachants que j’aie eu l’occasion de croiser dans mes lectures.
En résumé, un roman très surprenant et bien plus riche que ce à quoi on s’attend !

Des clous dans le coeur – Danielle Thiery

Miné par ses excès et la maladie, le commandant Revel crache le sang et sa haine de l’hypocrisie. Bourru, taiseux et rogue, il enrage devant les affaires non résolues à la PJ de Versailles : morts suspectes, disparitions… Comment la vérité pourrait-elle sortir de la bouche d’un enfant autiste ?

Danielle Thiery a travaillé au sein de la police, et cela se sent, aussi bien dans les détails techniques et les procédures policières, que dans la façon dont un flic peut voir sa vie privée peu à peu envahie par ses obsessions professionnelles. « Des clous dans le coeur » a remporté le prix du Quai des Orfèvres en 2013; c’est un bon roman policier… mais sans plus. Agréable à lire, plutôt prenant sur le moment, mais je l’ai assez vite oublié une fois refermé. Il manque le petit « quelque chose », le supplément d’âme qu’on trouve, par exemple, chez Fred Vargas, pour le rendre vraiment marquant.
A lire néanmoins si vous êtes amateur de romans policiers.

Tigre, Tigre! – Margaux Fragoso

Margaux Fragoso a 7 ans, Peter Curran plus de 50. Leur histoire commence à la piscine, un beau jour d’été, et s’achèvera par le suicide de Peter. Entre temps, ils auront vécu 15 ans d’une relation complexe entre dépendance, fascination réciproque et manipulation…

Attention, voici un livre assez dérangeant, au sujet difficile. Il démontre (et démonte) toute la mécanique de manipulation des pédophiles : la façon dont il s’enferme dans une bulle avec l’enfant; l’habileté avec laquelle il construit une relation qui, vue de l’extérieure, semble belle et privilégiée; la mise à profit des défaillances familiales pour s’immiscer dans la vie de l’enfant et se rendre indispensable; la manière dont cette même famille choisit de fermer les yeux et de ne pas voir la vérité… Margaux Fragoso s’est livrée à un important travail sur elle-même pour prendre du recul sur ce qu’elle a vécu et écrire ce témoignage, l’histoire de sa vie, qui tourne quasi-exclusivement autour de son « ami » Peter. Certes, il y a des longueurs, la lecture est parfois difficile, mais c’est un très bel exemple de reconstruction et de résilience.
A lire si vous aimez les livres choc.

Iles grecques et Athènes – Lonely Planet

Devant tant d’îles magnifiques disséminées dans une mer d’un bleu profond, le choix est ardu. Les auteurs Lonely Planet ont sillonné les archipels à la recherche du meilleur – criques et plages, vestiges antiques, activités sportives, sans oublier la capitale grecque, point de départ incontournable de toute Odyssée…

Dans l’intro de l’article, je vous demandais de trouver le détail montrant mon retard dans mes articles lecture… Bravo, vous avez trouvé !
La présence sur la photo du guide sur les îles grecques est une preuve accablante… En gros, la photo date de début juillet ^^’
Je devrais plutôt acheter « Comment vaincre la Procrastination »

Make my Party – Lisa Gachet

Lisa Gachet, la blogeuse talentueuse derrière Make my Lemonade, propose un livre de Do It Yourself à la croisée de ses multiples passions : décoration, papeterie, cuisine, couture et mode. Conçu autour de 5 fêtes, il décline ses bonnes idées pour confectionner un dîner entre filles, un goûter d’enfants, un brunch en amoureux, un mariage et un repas de Noël…

Le premier livre de Lisa est très réussi, et propose plein de belles idées superbement mises en page et photographiées. A acheter absolument si vous êtes fan de DIY et/ou de son blog, sur lequel elle propose d’ailleurs un chapitre supplémentaire à télécharger.

5 saisons à Paris – Delphine Desneiges (Deedee)

Delphine Desneiges, du célèbre blog Deedee, nous fait découvrir Paris en fonction des saisons : bars d’été, musées d’hiver, promenades de printemps… Dans chaque saison, on trouve une carte illustrée de Paris, une sélection d’adresses beauté, de restos, de bars, une sélection de parcours shopping et quelques billets d’humeur…

Un très joli livre pour les amoureux de Paris, qui regorge d’astuces et de bonnes adresses ! J’attends le suivant avec impatience…

A lire aussi

7 commentaires

Claire 7 octobre 2013 - 11 h 40 min

Tu m’as donné envie de tenter Pourquoi pas ? et Tigre, tigre! (qui doit être difficile à lire)

Répondre
rougedouceur 8 octobre 2013 - 18 h 28 min

Je suis entrain de lire « tigre, tigre! » vraiment passionnant mais assez dérangeant comme tu dis un livre choc!
Tu m’as permis de rajouter quelques livres à ma liste (déjà longue…) des livres à livre.

Répondre
Dernières lectures #11... Des idées pour l'été - justagirl 20 septembre 2014 - 0 h 08 min

[…] toute entière (à l’instar de Ken Follett avec la ville fictive de Kingsbridge dans « Les piliers de la terre »). Le dernier tiers est vraiment palpitant, mais attention, grosse claque garantie à la fin du […]

Répondre
Dernières lectures #10 - justagirl 22 novembre 2014 - 22 h 08 min

[…] en octobre dernier je vous avais parlé du Passager, le roman précédent de Jean-Christophe Grangé. Un peu déçue […]

Répondre
Dernières lectures #12 - justagirl 21 décembre 2014 - 22 h 52 min

[…] on se prend alors à regretter que tous les romans de Ken Follett ne soient pas aussi gros que les Piliers de la Terre! Bref, une valeur sûre, et un super moment de lecture! Merci Mr […]

Répondre
Dernières lectures #9 - justagirl 29 janvier 2015 - 15 h 04 min

[…] pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation Un monde sans fin est la suite des Piliers de la Terre, mais peut néanmoins être lu indépendamment. L’action se déroule toujours dans la ville […]

Répondre
Dernières Lectures #14 - justagirl 11 août 2015 - 17 h 48 min

[…] de la webculture, j’ai également adoré son premier roman Les Morues (je vous en parlais ici). Certes, ces Chroniques de la débrouille (initialement publiées sous le titre « Sans […]

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy