Routine capillaire sans silicones pour (fausse) rousse ondulée

par Aurélie
18 commentaires

Eh oui, comme vous le voyez avec ce titre à rallonge, je ne fais pas dans la simplicité !… Je vous dis tout sur ma routine capillaire sans silicones.

• Comme beaucoup, je suis donc passée au « sans silicones« , voici déjà 2 ans. Ancienne adepte du sérum Frizz Ease et autres cochonneries siliconées produits de John Frieda, il a fallu que je revoie ma routine de fond en comble…

Petit rappel : les silicones ne sont pas mentionnés tels quels dans la liste des composants, ils se cachent derrière des noms barbares finissant en  -siloxane, -silane, -thicone, -thiconol. Le Diméthicone est l’un des plus courants.

• A cela s’ajoute la nécessité de soigner ma couleur.. En effet, les pigments cuivrés sont très fragiles, et même en utilisant des produits professionnels pour me peinturlurer la tignasse, je ne suis pas à l’abri de voir les pigments se faire la malle bien trop vite à mon goût…

• Enfin, et parce que sinon ce serait trop simple, j’ai les cheveux ondulés (ondulations que j’entretiens soigneusement, et même accentue). Ma routine doit donc également être waves friendly.

Maintenant que je vous ai bien expliqué tous mes petits caprices critères, passons aux choses sérieuses : les produits !
J’en ai beaucoup, mais rassurez-vous, je n’utilise pas tout à chaque fois ! J’aime juste alterner les produits et moduler ma routine selon l’état de mes cheveux et le temps dont je dispose…

Le soin avant-shampooing

huile-de-palme-leonor-greyl-avis-produit-nourrissant-cheveux-blog-beauteCette partie de ma routine soin est en cours de remaniement; en effet, j’ai pendant très longtemps badigeonné ma crinière d’huile d’avocat (dont je vous ai déjà vanté les bienfaits ici). Encore mieux, j’avais découvert il y a quelques mois l’huile de coco, qui donne de superbes résultats en terme de soin et de nutrition des cheveux.

Quel est donc le problème, me demanderez-vous alors (perspicaces que vous êtes) ?…

Eh bien le problème, c’est que j’ai compris récemment que ces huiles contribuaient à faire dégorger ma coloration. Cela ne remet pas en cause leurs qualités nourrissantes, bien au contraire : elles font tellement bien le job, et s’immiscent si profondément dans la fibre capillaire, qu’elles en ressortent avec une partie des pigments colorés…
Ceci est encore plus vrai pour l’huile de coco (d’ailleurs le lait de coco est épatant pour faire dégorger une colo, j’en parlais ici).
Il vaut mieux donc réserver ces huiles aux cheveux naturels, ou bien aux cheveux clairs, ainsi qu’à celles qui cherchent justement à faire dégorger leur couleur.
Bref, à éviter si vous tenez à votre coloration rousse ou brune.

Du coup, je me suis rabattue sur l’huile de palme de Léonor Greyl, bien plus chère, mais qui elle, au moins, ne ruine pas les colorations.
Niveau soin du cheveu, elle est très bien aussi, et a même l’avantage d’être waterproof, (car elle se fige à 25°), ce qui évite aux coloration de virer queue de vache l’été (mer, soleil, piscine…)

Cependant, attention, ce produit n’existe plus tel quel : suite aux polémiques sur les ravages de la culture de l’huile de palme, la marque a reformulé son produit phare qui s’appelle désormais l’Huile tout court, et contient des huiles de coprah et de mongongo. 
Je termine mon ultime flacon d’huile de palme avant de tester cette nouvelle version !

Le shampooing

shampooing-rainforest-the-body-shop-ultra-doux-mangue-tiare-mulato-repigmentant-cheveux-colores-secsJ’en ai plusieurs, que j’utilise en alternance. En ce moment, je tourne avec ces trois-là :

Shampooing Rainforest Radiance pour cheveux colorés, Body Shop

(sans sulfates et sans silicones)
Il est très doux et fait peu dégorger les colorations.

Shampooing Mangue et Fleur de Tiaré pour cheveux secs, Ultra Doux de Garnier

(sans paraben et sans silicones)
Bien qu’il ne soit pas spécialement formulé pour les cheveux colorés, je l’utilise régulièrement. Simple, rapide, pas cher et efficace, une valeur sûre.

Shampooing repigmentant Reflet Cuivré pour cheveux colorés, Mulato

(sans paraben et sans silicones)
Je l’utilise de temps en temps pour redonner un coup de boost à ma couleur, il faut le faire poser 5-10 minutes. Il est encore plus efficace utilisé avec un après-shampooing repigmentant.

L’après-shampooing ou soin

apres-shampooing-okara-rene-furterer-ultra-doux-mangue-tiare-phyto-gloss-repigmentant-cheveux-colores-secsSelon l’état de mes cheveux et si j’ai mis, ou non, un soin avant le shampooing, je fais un rapide après-shampooing, ou bien un soin plus profond. En voici 3 que j’utilise souvent et qui font bien le job:

Après-Shampooing Mangue et Fleur de Tiaré pour cheveux secs, Ultra Doux de Garnier

(sans paraben et sans silicones)
Je l’utilise soit en après-shampooing classique, soit en mode no-poo (voir plus bas). dans les deux cas, il est parfait.

Masque sublimateur d’éclat Okara Protect Color pour cheveux colorés, René Furterer

(sans silicones)
A mi-chemin entre un après-shampooing et un soin plus profond, il rend les cheveux tout doux et brillants.

Soin express raviveur PhytoGloss Reflet Cuivré, Phyto

(sans silicones)
Là encore, il faut 5-10 minutes de pose pour rebooster les reflets cuivrés; encore plus efficace utilisé après un shampooing du même style (voir plus haut), si l’on a la patience de faire poser les deux produits l’un à la suite de l’autre.

Le Low-poo/No-poo

Quand mes cheveux sont secs, mais que je n’ai pas eu le temps de faire poser d’huile en guise d’avant shampooing, j’ai trouvé une solution très simple, très rapide et très efficace: la technique du no-poo (ou low-poo, dans mon cas; si vous êtes passée au travers de la déferlante d’articles à ce sujet sur la blogo il y a quelques mois, voici un petit résumé de la méthode dans cet article).

Je masse l’après-shampooing sur les longueurs comme expliqué dans le lien, et en 3 minutes chrono mes cheveux sont tout doux et brillants, tellement glossy-glossy.
J’utilise pour cela l’Après-Shampooing Mangue et Fleur de Tiaré pour cheveux secs, Ultra Doux de Garnier dont je vous parle juste au-dessus, et qui est parfait pour cet usage.

Concrètement, j’ai recours au low-poo une fois sur 3 environ, un peu plus souvent l’été en vacances, quand il faut éliminer l’eau salée (ou chlorée), mais que le shampooing quotidien est trop agressif. Hop, on alterne shampooing classique et no-poo, et on évite à notre crinière de se transformer en paille!

Le produit inclassable

creme-lavante-au-citron-christophe-robin-avis-produit-nourrissant-cheveux-colores-blog-beauteIl s’agit de la Crème Lavante au Citron de Christophe Robin (sans paraben, sans silicones et sans sulfates). Une petite folie, pour laquelle j’ai craqué il y a quelques mois (avec une réduction de 20% chez Séphora, tout de même).
Je suis un peu mitigée sur ce produit…

En gros, il s’agit d’une crème fondante qui nettoie et soigne en même temps, que l’on peut faire poser (ou non), que l’on rince en plusieurs fois (en émulsionnant à chaque fois)… Bref, il faut pas mal tâtonner avant de trouver une façon de l’utiliser qui nous convienne, ce qui veut dire que le résultat ne sera pas forcément au top lors des premières utilisations.
Or, vu le prix, je trouve cela un peu embêtant !

Une fois le produit apprivoisé, on arrive effectivement à un joli résultat : cheveux doux, brillants…
En gros, je le vois un peu comme un no-poo de luxe, et, très franchement, j’obtiens quasiment le même résultat avec mon petit après-shampooing Garnier à 3€ utilisé en mode no-poo.

En revanche, là où je l’apprécie vraiment, c’est en tant que shampooing post-coloration.
Avant, j’utilisais un shampooing spécial acheté en boutique pro, mais dans les jours qui suivaient, mes cheveux était bizarres, à la fois lourds, plats et secs, et comme trop gorgés de couleur. Avec la crème lavante au citron, tous ces inconvénients disparaissent, les cheveux sont juste parfaits !
Je pense qu’à terme je ne l’utiliserai plus que pour ça.

En bref, une fois dompté, c’est un bon produit, mais tellement cher (35€) qu’il n’en vaut pas forcément le coup (le coût ?).

Le coiffage

spray-algues-et-fleurs-leonor-greyl-phytocurl-phyto-shampooing-sec-avoine-klorane-dust-schwartzkopf-avis-blog-beauteJ’ai une technique bien particulière je dors fréquemment avec deux tresses ou torsades pour accentuer les ondulations de mes cheveux.
Avant de les natter, il faut qu’ils soient légèrement humides, cela tient beaucoup mieux.
Pour cela, je mixe deux produits :

Spray coiffant Algues et Fleurs pour cheveux bouclés, Léonore Greyl

(sans silicones)
J’applique d’abord ce spray, qui humidifie bien sans coller ni cartonner (par contre je n’aime pas trop son odeur).

Crème bouclante énergisante Phytocurl, Phyto

(sans silicones) (voir mon article ici)
Après le spray, j’applique le Phytocurl, je natte, et le lendemain je n’ai qu’à défaire mes tresses, secouer mes cheveux, et basta, je suis « coiffée« .

Quand mes cheveux sont un peu plats, j’utilise le shampooing sec de Klorane, un classique dont j’avais déjà parlé ici, et si vraiment j’ai envie d’une tignasse de lionne, je dégaine la Dust de Schwartzkopf, qui s’applique, en gros, de la même façon que le shampooing sec, mais en ayant la main un peu plus légère, sinon les racines deviennent collantes et cartonnées, ce qui n’est vraiment pas le but…

Et voilà, je crois avoir fait le tour de mes petits produits. Vous savez tout sur ma routine capillaire pour cheveux capricieux teints en roux et ondulés !

Prochaine étape, histoire de compliquer davantage encore mes petites habitudes : me diriger de plus en plus vers les produits sans sulfates, voire naturels ou bio si possible… à suivre !

Et vous, c’est quoi votre routine capillaire?…
18 commentaires
2

A lire aussi

18 commentaires

marion 26 novembre 2013 - 12 h 01 min

Sympa ta selection de produits! J’utilise le shampoing pour cheveux fins de chez John Frieda, mais qu’est ce qu’il peut faire dégorger la couleur….

Répondre
Aurélie 27 novembre 2013 - 2 h 38 min

Arf, John Frieda c’est plein de merdouilles… J’en suis une adepte repentie!

Répondre
Psyca 26 novembre 2013 - 14 h 12 min

Ton article m’intéresse très fortement car je suis passée au roux (noisette d’automne comme dirait ma coiffeuse :)) ) depuis quelques semaines.

J’ai le soin repigmantant Revlon mais bourré de trucs chimiques 🙁
J’aimerais trouver le mulato mais je ne le trouve pas en Belgique … Snif snif !

Sinon en ce moment j’utilise le Syos pour cheveux colorés sans silicone mais il y a des sulfates dedans.
J’ai terminé récemment les Pureology, qui sont une tuerie sauf qu’ils contiennent qd même des silicones. Très peu mais bon …

Répondre
Aurélie 27 novembre 2013 - 2 h 37 min

En fait il y a souvent un truc qui cloche dans chaque produit, c’est pour ça que c’est si difficile de trouver une bonne routine capillaire! Tu peux trouver le Mulato sur internet je pense

Répondre
Priscilia Chicas 26 novembre 2013 - 18 h 33 min

J’ai eu la bonne idée de me faire des mèches cuivrés cet automne, est effectivement, les mèches ont rapidement virées au blond à mon grand d’espoir !
Il faut donc que je change rapidement ma routine capilaire pour éviter de devoir aller chez le coiffeur tous les 2 jours !
En tout cas ton article est très intéressant, plusieurs produits m’ont fait envie !

Bises

Prisci de : http://selonlaschicas.blogspot.fr/

Répondre
Aurélie 27 novembre 2013 - 2 h 35 min

Ravie que l’article te plaise! Oui, les cheveux teints en roux c’est assez pénible à entretenir, c’est vrai… Ca peut surprendre au départ!

Répondre
elodie 26 novembre 2013 - 22 h 52 min

Hello! Je vais faire ma chieuse mais je suis très étonnée qu’il n’y ait pas de silicones dans les produits garnier que tu utilises… la dernière fois que j’ai regardé, il y en avait mais ce n’est peut-être pas valable pour tous les produits garnier… d’après google il y a de l’amodiméthicone par exemple… faire gaffe donc (par exemple, les soins « karié, avocat » en contiennent il me semble)

Répondre
Aurélie 27 novembre 2013 - 2 h 32 min

Non, je t’assure qu’il n’y a pas de silicones dans l’AS mangue tiaré… Pas de -thicone ni de -siloxane dans la liste des ingrédients, et en plus c’est marqué en toutes lettres « sans silicones » à l’arrière du packaging 🙂

Répondre
Big Blog Beaute 27 novembre 2013 - 0 h 24 min

Wow c’est super compliqué en fait les routines capillaires! Il faut des produits sans silicones, sans sulfates mais qui prennent soins des cheveux, qui ne fassent pas dégorger la couleur mais qui nourrissent quand même, mais sans alourdir et qui sentent bon dans tous les cas. Haha, moi j’suis paumée dans tout ça et je n’arrive pas à trouver les produits adéquats, et comme toi je suis rouquine (enfin tie and dye acajou, cuivré et blond) et en 2 shampooings mon cuivré s’est fichu le camp dans les canalisations, ça daille. Finalement la couleur naturelle c’est pas si mal hein 😉

Répondre
Aurélie 27 novembre 2013 - 2 h 34 min

C’est bien résumé ^^
Par contre pour moi la couleur naturelle c’est no way, je déteste mon châtain clair ultra fadasse…

Répondre
Lidonia 3 décembre 2013 - 14 h 35 min

Je ne savais pas que les produits John Frieda étaient fourrés aux silicones, j’en ai plein à la maison / faut bien les finir maintenant.

Répondre
sev MAIRRE 13 décembre 2013 - 19 h 04 min

Chouette article ,alors je suis rousse depuis 2 ans et c’est vrai que c’est ultra « chiant » a entretenir mais tellement beau
par contre je ne suis pas dans la routine no sulfate etc… j’ai la boule revlon que je trouve genial mais je pense tenter le phyto gloss

Répondre
Wesllies - Mademoiselle Toc-Toc ! 15 juillet 2014 - 12 h 00 min

Super article ! Je viens d’acquérir le Phytogloss noisette pour ma part, je le teste aujourd’hui je pense 🙂

Répondre
Se colorer les cheveux avec des produits professionnels 22 septembre 2014 - 2 h 41 min

[…] santé. Si vous ne savez pas trop vers quels produits vous tourner, vous pouvez aller consulter mon article sur ma routine capillaire. 2°/ Si vous trouvez le résultat de votre coloration trop intense ou trop foncé, le lait de […]

Répondre
Sophie 8 décembre 2014 - 22 h 00 min

Très bon article, merci beaucoup !

J’ai juste une question par rapport au no-poo (que je pratique un peu différemment) : tu appliques l’après-shampoing sur les longueurs mais du coup juste de l’eau pour les racines ? Ça nettoie bien quand même ?

Répondre
Mes Favoris Beauté #3: PhytoCurl de Phyto - justagirl 3 mars 2015 - 0 h 58 min

[…] malgré son petit défaut technique, ce produit, je l’aime! Il fait partie intégrante de ma routine capillaire, dont je vous reparlerai plus longuement assez […]

Répondre
FloFlo 3 février 2016 - 16 h 42 min

Très intéressant tes articles ,de la coloration à la routine d’entretien.
J’ai pu observer que tu as utilisé la super crème au citron de Christophe Robin,(sache
qu’il a un site internet avec son mode d’emploi ce qui en fait un produit économique,certes avec un prix d’achat qui l’est moins:c’est une réalité).
Je t’invite à tester en soins post coloration le scrub détoxifiant au sel marin tjrs de de C.Robin ,mais il est extra pour les cuir chevelus un peu sensibles ,qui ont tendance à picoter pdt le temps de pause.
Par ailleurs as tu testé les produits l’Oréal Haute Expertise pure liss sans sulfates shampoing et après shampoing?Et meme pour tes cheveux bouclés cela a un rendu impeccable sans frisottis parasites de la belle boucle.Ce sont à l’heure actuelle les Rolls du produit nourrissant.

pour éviter le dégorgement de la couleur ce sont des Rolls.

Répondre
Korba 27 novembre 2016 - 0 h 22 min

Je souhaiterai faire une coloration chatain clair cendre naturel ,j’ai essayé plusieurs colorations pour obtenir un cendre naturel impossible avec des produits professionnels,

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy