Expo Street Art à la Fondation EDF (Paris)

par Aurélie
16 commentaires

Ça fait un moment que je voulais vous en parler, de cette expo Street Art à la fondation EDF… J’y suis allée début novembre, c’est dire !
Heureusement l’expo (gratuite !) est encore ouverte et se termine le 1er mars, il vous reste donc deux semaines pour vous y rendre, si ce n’est déjà fait.

L’expo propose un panorama du street art et de ses pratiques, des débuts à aujourd’hui, autant vous dire que le sujet est passionnant.
Un partie est consacrée à une rétrospective historique, entre affiches de propagande et bombes de peinture. Mais le plus marquant reste l’ensemble des techniques innovantes ou originales montrées dans l’expo :

  • Le mur de Water Light Graffiti créé par Antonin Fourneau, très amusant (mais pris d’assaut par les enfants : il faut lutter pour vous y faufiler ! Vous voilà prévenus) : on dessine des formes lumineuses en faisant réagir les Leds à l’aide d’un chiffon mouillé. Vous ne connaissez pas (encore) ? C’est normal, il s’agit d’une innovation très récente !
  • L’anamorphose, très spectaculaire, qui consiste à peindre une forme volontairement déformée qui se recompose correctement uniquement si l’on se place au bon endroit, pour la regarder avec la bonne perspective. L’immense pégase bleu créé selon ce principe par le collectif italien Truly trône dans la salle principale et attire tous les regards.
  • Le Light Painting, dans une cabine où l’on se rend pour dessiner nous-même (à l’aide de petites lampes) les formes de notre choix dans les airs, qui sont ensuite immortalisées grâce à la magie de la pause longue sur une photo qu’on peut se faire envoyer gratuitement par mail.
  • Le Street Mapping, qui utilise le procédé du mapping vidéo pour projeter des formes lumineuses sur des façades d’immeubles (comme lors de la Fête des Lumières à Lyon), et que l’on voit à l’œuvre sur une ville à échelle réduite, dans une installation nommée « Follow the Leader » d’Isaac Cordal.

Ajoutez-y d’autres installations ou activités comme les QR Codes ou le graffiti virtuel, et la présence d’œuvres de nombreux artistes comme JR ou le photographe Slinkachu, et vous obtenez une exposition passionnante, très ludique, qu’il ne faut rater sous aucun prétexte !

(infos pratiques en bas de page)

water light graffiti

Le mur de Water Light Graffiti d’Antonin Fourneauexpo-street-art-fondation-edf-215licorne-bleue-anamorphose-expo-street-art-paris-02

licorne-bleue-anamorphose-expo-street-art-paris-01

licorne bleue anamorphoselicorne-bleue-anamorphose-expo-street-art-paris

 Le cheval ailé en anamorphose du collectif Truly Design

expo-street-art-fondation-edf-008

expo-street-art-fondation-edf-009

expo-street-art-fondation-edf-022

expo-street-art-fondation-edf-194

expo-street-art-fondation-edf-023

expo-street-art-fondation-edf-054

mapping-video-expo-street-art-paris-1

mapping videomapping-video-expo-street-art-paris-2

 L’installation de Street Mapping « Follow The Leader » de Isaac Cordal

expo-street-art-fondation-edf-192

expo-street-art-fondation-edf-193

expo-street-art-fondation-edf-195

expo-street-art-fondation-edf-200

slinkachu-photo-expo-street-art-paris-2

slinkashu-photo-expo-street-art-paris

 Les Little People de Slinkachu

expo-street-art-fondation-edf-light-paintingLe light painting, bon OK c’est raté, mais c’est pas si simple! On se voit avec quelques secondes de décalage sur l’écran, ça perturbe ^^’

#StreetArt, l’innovation au cœur du mouvement

Site
Espace Fondation EDF
6, rue Récamier
75007 Paris
Du 4 octobre 2014 au 1er Mars 2015
Horaires : 12h-19h du mardi au dimanche
Entrée libre

16 commentaires
0

A lire aussi

16 commentaires

Eve 18 février 2015 - 10 h 51 min

Il est magnifique ce graffiti avec le cheval 🙂 Tu m’as donné envie d’aller voir cette expo. Toujours pour parler d’expos, il devrait y avoir celle de chez Colette sur Jason Woodside qui peut te plaire, je viens d’en faire un post 🙂

Bises
Eve

http://www.beaauuu.com/

Répondre
Aurélie 19 février 2015 - 13 h 57 min

Oui, fonce, il reste encore 10 jours! Très sympa le travail de Jason Woodside en effet, merci pour la découverte!

Répondre
ElleChine 18 février 2015 - 11 h 41 min

J’ai vraiment aimé cette expo, j’ai plus apprécier le coté « historique » 🙂

Répondre
Du style, Madame ! 18 février 2015 - 12 h 28 min

j’ai adoré cette expo aussi !

Répondre
Kévin 18 février 2015 - 12 h 29 min

Coucou,

C’est dommage que je n’habite à Paris car je serai allé à l’exposition directement. Ton article m’a trop donné envie.
Le graffiti du cheval est superbe, j’adore. Tu penses que cette exposition va se déplacer?

A bientôt

Répondre
Aurélie 19 février 2015 - 14 h 01 min

Merci! je n’ai pas entendu dire qu’ils allaient se déplacer, ce serait compliqué avec l’anamorphose du cheval je pense, car il s’agit d’une oeuvre unique, « personnalisée » selon la configuration des lieux, il faudrait lors que le collectif Truly en fasse une nouvelle… Le mieux c’est de venir à Paris pour le week-end et de visiter l’expo avant le 1er mars héhé 😉

Répondre
Larry & co 18 février 2015 - 12 h 33 min

Même si a Londres nous avons de magnifiques quartiers dédiés pratiquement à corps et âme au Street Art, cette expo a vraiment l’air géniale! Je suis jalouse!

Répondre
Aurélie 19 février 2015 - 14 h 02 min

Tu vis à Londres? Je suis jalouse aussi! 😉

Répondre
Anne 18 février 2015 - 12 h 59 min

Mince, je viendrai à Paris après la fin de l’expo. Dommage, ça a l’air génial!

Répondre
Valentine 18 février 2015 - 13 h 55 min

J’y étais allée aussi , j’avais trouvé ça génial ! Très jolies photos en tout cas 🙂

Répondre
ornella et fleur 19 février 2015 - 9 h 37 min

cette expo à l’air canon !

Répondre
Oh et Puis 19 février 2015 - 10 h 45 min

J’ai très envie de la faire mais en ce moment je bosse trop. Il faut que je me dépêche du coup ! Et si je n’ai pas le temps j’aurais eu un aperçu ici !

Répondre
Aurélie 19 février 2015 - 14 h 03 min

Tu as l’art de voir les choses sous un jour positif 🙂
Essaye d’y aller ce week-end ou le suivant, ça vaut le coup!

Répondre
Alice 19 février 2015 - 11 h 26 min

je ne connaissais pas la fondation EDF, merci pour cette découverte ! j’aime beaucoup le cheval bleu…

Répondre
Dorothée @MicmatiK 20 février 2015 - 17 h 19 min

Bonjour! J’ai eu le coup de cœur également pour cette exposition! Et je me suis bien amusée avec les ateliers interactifs je dois le dire 🙂 Et effectivement, le light painting, c’est super compliqué, je trouve ta photo plutôt pas mal (je n’ai pas osé mettre la mienne dans mon article car on ne voyait qu’un énorme point lumineux au niveau de ma tête, j’ai du louper un truc dans le concept :-p ). Parlant Street Art, es tu allée voir l’expo à l’espace Dali? Bon week-end!

Répondre
Expo Felice Varini (Paris la Villette) - justagirl 21 août 2015 - 4 h 34 min

[…] fonctionnent sur le principe de l’anamorphose, tout comme le magnifique cheval ailé bleu de l’expo street art à la Fondation EDF, dont je vous avais parlé cet […]

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy