Dernières lectures #10

par Aurélie
17 commentaires

Vous aurez peut-être remarqué que je ne publie pas beaucoup d’articles ces derniers temps… Pour tout vous dire, je pense migrer bientôt chez WordPress, je passe donc une bonne partie du temps consacré au blog à préparer ce déménagement…
Du coup, me voici encore bien en retard sur mes articles lecture! La pile suivante est déjà bien entamée, j’ai notamment eu le temps de lire ce livre ainsi que celui-là (je vous en parlerai la prochaine fois, du coup).

Au programme de ce 10ème post « lectures du moment »: des thrillers, des thrillers, quasiment que des thrillers! Mais aussi une comédie policière, une réinterprétation d’Orgueil et Préjugés, de la mode et des livres gourmands…

Kaiken – Jean-Christophe Grangé

Olivier Passan, flic à la brigade criminelle, est un solitaire, fasciné par la culture ancestrale du Japon. Il va devoir traquer un serial killer, l’Accoucheur (qui s’en prend aux femmes enceintes) tout en faisant face au naufrage de son couple, sa femme -japonaise- Naoko ayant demandé le divorce…

Souvenez-vous, en octobre dernier je vous avais parlé du Passager, le roman précédent de Jean-Christophe Grangé. Un peu déçue par de grosses invraisemblances, j’avais néanmoins apprécié le suspense et les rebondissements du récit.
Mon avis sur Kaïken ne sera pas très différent: oui, le suspense est au rendez-vous, oui, on a notre dose de rebondissements, fausses pistes, crimes glauques et courses-poursuites, mais malheureusement, Grangé a une fois encore décidé de passer du côté invraisemblable de la force; on a donc droit à une seconde moitié de roman complètement WTF après que l’intrigue de départ avec le serial killer se soit achevée en queue de poisson.
Bref, une fois de plus je referme le livre un peu déçue, d’autant plus que les personnages étaient plutôt bien construits et le thème du Japon abordé de façon intéressante: on est passés pas loin d’une vraie réussite!
Je me pose donc la question: n’y-a-t’il personne dans l’entourage de Grangé pour relire ses bouquins avant publications et lui dire quand vraiment ça part en cacahouète?

Avant d’aller dormir – S.J. Watson

Après un grave accident survenu 20 ans auparavant, Christine a développé une forme rare d’amnésie: elle se réveille chaque matin en ayant tout oublié des jours passés. Sur les conseils de son psychiatre, elle commence à tenir un journal, censé l’aider à retrouver  la mémoire. Mais très vite, Christine va relever des incohérences entre ce qu’elle écrit et ce qu’on lui dit, remettant en question ses rares certitudes…

J’avais lu beaucoup de critiques très positives de ce roman à suspense, je l’ai donc acheté et commencé directement dès sa sortie en poche.
Christine est l’unique narratrice, une bonne partie du roman nous est contée via son journal intime qu’elle relit chaque jour. Nous nous retrouvons plongés dans son monde, fait d’incertitudes et d’éternels recommencements, ce qui s’avère assez déstabilisant. Le roman joue à fond la carte de la paranoïa, on en vient à douter de tout et de tout le monde…
Le démarrage est un peu laborieux, les jours se suivent et se ressemblent pour Christine, mais aussi pour nous, lecteurs; heureusement, dans la seconde moitié du roman, le suspense décolle et nous emporte sans encombres jusqu’au machiavélique dénouement.
Un premier roman réussi pour SJ Watson, donc; j’attends avec impatience le second!
A noter, une adaptation ciné a été tournée, avec Nicole Kidman et Colin Firth dans les rôles principaux (excusez du peu…), et devrait sortir avant la fin de l’année.

Sur ma peau – Gillian Flynn

La ville de Wind Gap dans le Missouri est sous le choc : une petite fille a disparu. Déjà, l’été dernier, une enfant avait été sauvagement assassinée… Une jeune journaliste native de Wind Gap, Camille Preaker, se rend sur place pour couvrir l’affaire, au risque de réveiller de douloureux souvenirs et les souffrances inexprimées qu’elle a gravées sur sa peau. Quand on retrouve le cadavre de la fillette, Camille comprend qu’elle va devoir affronter la tragédie de son enfance si elle veut découvrir la vérité…

Sur ma peau est le premier roman de Gillian Flynn, l’auteur du fameux thriller « Les Apparences ». Ayant lu et apprécié ce dernier, j’ai donc tout naturellement décidé de lire ses autres romans disponibles, ce que je ne regrette pas car « Sur ma Peau » est une vraie réussite du genre.
Camille, qui a fui Wind Gap quelques années auparavant et revient s’installer chez ses parents, la mort dans l’âme, le temps que l’enquête soit bouclée, est une héroïne particulièrement sombre et tourmentée. Son mal-être (qu’elle exprime sous forme d’auto-mutilation, comme le laisse entendre le titre du roman) est tellement criant qu’il peut parfois mettre mal à l’aise.
Ajoutez à cela la petite communauté de Wind Gap, tout en hypocrisie et violence latente (magistralement dépeinte par Gillian Flynn), ainsi que l‘étouffante famille de Camille, entre sa demi-sœur inquiétante, sa mère complètement névrosée et son beau-père stupide et inexistant, et vous obtenez le parfait contexte pour un dénouement aussi glauque que percutant.
Âmes sensibles s’abstenir! En revanche, si vous aimez les thrillers bien sombres, vous ne serez pas déçus.

Les lieux sombres – Gillian Flynn

En 1985, Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans la ferme familiale au coeur du Middle West. La petite fille, qui a échappé au massacre, désigne le meurtrier: son frère Ben, âgé de quinze ans. Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d’amateurs de faits divers, elle accepte de retourner pour la première fois sur les lieux du drame…

Encore un thriller, encore un livre de Gillian Flynn, eh oui: quand j’aime un auteur, je lis tous ses bouquins!
La structure du roman entremêle le présent (raconté par Libby, en quête de vérité) et le passé (raconté par différents protagonistes, dont la mère et le frère de Libby), et plus précisément les événements du fatidique 2 janvier 1985, journée précédent le massacre.
On s’attache rapidement à ces personnages paumés, fragiles, malmenés par la vie, évoluant dans le Mid West profond des années 80, en proie à une véritable panique satanique.
Les pièces du puzzle s’assemblent peu à peu, le suspense monte en parallèle sur les 2 époques, jusqu’à un dénouement en demie-teinte: certes, les surprises et rebondissements sont au rendez-vous, mais l’invraisemblance et les hasards trop gros pour être honnêtes également… Gillian Flynn serait-elle atteinte du Syndrôme de Jean-Christophe Grangé?
Blague à part, malgré une fin légèrement décevante, j’ai passé un bon moment de lecture.
J’ai hâte de voir Charlize Theron jouer Libby Day dans le film de Gilles Paquet-Brenner (qui avait déjà signé l’adaptation de Elle s’appellait Sarah, un des plus beaux films de ces dernières années). Chloë Moretz et Nicholas Hoult seront également au générique.
Dernier détail: Le personnage de Ben et la fameuse panique satanique sont très fortement inspirés de l’histoire de Damien Echols et de ses deux amis (surnommés les West Memphis 3, ou WM3), 3 innocents ayant passé 18 ans en prison suite à une erreur judiciaire… Grâce au soutien de nombreuses stars, ils ont pu financer un test ADN et prouver leur innocence. Damien Echols vient de sortir un livre racontant son histoire.

Le Journal de Mr Darcy – Amanda Grange

« Orgueil et Préjugés », du point de vue de Mr Darcy. 
Amanda Grange donne la parole à ce personnage mythique de la littérature anglaise, qui nous dévoile à travers son journal ses pensées et sentiments, bien souvent contradictoires…

En grande fan d' »Orgueil et Préjugés » (pas très original, je sais), j’attendais avec impatience de savoir enfin ce qui se passe dans la tête du mystérieux Mr Darcy.
Darcy est orgueilleux, Darcy ne veut pas s’abaisser à courtiser Elisabeth, Darcy n’est cependant pas si désagréable qu’il en a l’air…
Oui, mais le problème, c’est que l’on sait déjà tout ça!
Qu’apprend-on au final? Pas grand-chose, si ce n’est que, sous ses airs énigmatiques et blasés, Darcy est en fait un indécrottable romantique, qui confie ses émois à son journal, telle une collégienne rougissante…
Certes, on se replonge avec plaisir dans l’univers créé par Jane Austen, mais voilà, on est quand même trèèès loin d’égaler l’original, petit bijou d’humour et de finesse.
Néanmoins, le concept est amusant, et la lecture pas désagréable. Mais cela m’a surtout donné envie… de relire Orgueil et Préjugés

Le Prédicateur -Camilla Läckberg

Le cadavre d’une femme est découvert à Fjällbacka. L’affaire se complique quand, un peu plus profond au même endroit, on découvre également les squelettes de deux jeunes filles disparues 24 ans plus tôt.
Toutes les pistes mènent à la famille Hult, dont le patriarche magnétisait jadis les foules accompagné de ses deux petits garçons dotés de pouvoir de guérisseurs. Alors qu’Erica Falke est sur le point d’accoucher et que Patrick Hedstöm est chargé de l’enquête, une adolescente disparait…

Après la Princesse des Glaces, voici le deuxième volet des aventures d’Erica Falke et Patrick Hedström, qui m’ laissée un peu dubitative. L’intrigue est embrouillée, les nombreux personnages de la famille Hult difficiles à identifier (j’ai même fini par griffonner un arbre généalogique sur la première page du livre, pour m’y retrouver…), et le personnage d’Erica, en fin de grossesse et devant donc accoucher incessamment sous peu, est sous-exploité.
Bloquée à la maison, elle passe son temps à râler après la chaleur ou bien à subir en silence un défilé d »amis » parasites venus taper l’incruste à l’improviste dans leur belle maison au bord de l’eau (ce qui donne lieu à quelques scènes assez drôles, mais à la limite du hors-sujet), bref, elle ne prend pas part à l’enquête et se fait donc voler la vedette par Patrick.
Heureusement, le dernier tiers rattrape un peu les choses; le suspense se fait plus présent, les événements s’accélèrent, on a fini par identifier tous les personnages et même à se souvenir de qui est fâché avec qui, hourra!
Un bilan un peu mitigé, donc, mais je pense tout de même tenter la lecture du troisième tome, Le Tailleur de pierre.

Antiguide de la mode – Charlotte Moreau (aka Balibulle)

Faut-il se résoudre à être moins lookée que sa stagiaire? Qui nous délivrera de la tyrannie de la chemise blanche? Comment prendre 20 ans en cinq minutes ou s’habiller pour faire un créneau?
Toutes les questions de fond devant être posées sur la mode sont dans ce manuel de survie vestimentaire. Riches ou pauvres, seuls ou accompagnés, jeunes ou vieux, propres ou sales, nous sommes égaux devant un seul diktat de la vie moderne: nous habiller.

Ah, Balibulle… C’est une des blogueuses françaises que je préfère, et une de celles que je suis depuis le plus longtemps (depuis 2007). Dotée de beaucoup d’humour et d’une jolie plume (c’est d’ailleurs son métier, elle est journaliste), elle a fini par se lancer et publier un livre. Point de photos ni de billets looks, il s’agit exclusivement de réflexions humoristiques et de vrais-faux conseils mode, distillés avec beaucoup d’ironie et de second degré.
Beaucoup… trop peut-être! J’ai trouvé que le procédé de l’ironie (= conseiller le contraire de ce qu’il faudrait faire en vrai) était utilisé de façon un peu trop systématique, ce qui peut être légèrement lassant au bout d’un moment. A mon humble avis, un peu de variété dans les ressorts humoristiques aurait été bienvenue.
Histoire de nuancer, c’est surtout vrai si comme moi vous lisez le livre d’une traite. Si vous picorez une page par-ci par-là, certaines redondances seront moins frappantes.
Globalement, la lecture de l’Antiguide de la mode reste fort divertissante, donc si vous êtres passionné(e)s de mode ou êtes fan de Balibulle, n’hésitez pas (surtout qu’il s’agit d’un livre format « poche », donc peu cher: dans les 5-6 €).

Le linguiste était presque parfait – David Carkeet

On traite le séduisant linguiste Jeremy Cook de trou-du-cul devant l’une de ses charmantes assistantes, et tout fout le camp! D’autant que l’un de ses collègues de l’institut d’étude du langage des nourrissons vient d’être assassiné. Du jour au lendemain, Jeremy va devoir élucider un meurtre, rédiger une conférence dont l’intitulé change tous les matins, faire le joli cœur et, plus important encore, découvrir – grâce à la linguistique et à quelques coups tordus – d’où sortent ces foutues rumeurs sur lui…

Offert par une amie pour mon anniversaire (Elodie, si tu me lis…), cette comédie policière (écrite en 1980 et traduite seulement maintenant) est une excellente surprise.
C’est avec un grand plaisir que l’on suit les aventures de Jeremy Cook, un peu looser, un peu rêveur, qui cherche à savoir qui a bien pu dire du mal de lui derrière son dos (et accessoirement assassiner un collègue dans son bureau).
Le petit monde de la linguistique, peuplé de personnage déjantés, constitue un cadre d’autant plus original que les protagonistes étudient le langage des bébés; cela donne lieu à des scènes surréalistes où ces éminents universitaires se retrouvent à quatre pattes en pleine prise de tête formulation d’hypothèses sur la signification exacte du « m’boui » prononcé par le petit Wally, seize mois.
Ajoutez à cela une intrigue policière complètement farfelue, menée par un inspecteur haut en couleur qui voit en notre héros le coupable idéal, et vous obtenez un vrai bijou d’humour, peuplé de scènes et de répliques jubilatoires, quelque part entre Agatha Christie et David Lodge.
Bref, vous avez compris, je vous conseille chaudement ce livre! Deux autres romans de David Carkeet mettant à nouveau en scène Jeremy Cook devraient être publiés en France d’ici peu, affaire à suivre!

Green, glam et gourmande – Rebecca Leffler

Être green et glamour en même temps c’est possible… Même pour les gourmandes ! Le green à la New-Yorkaise, c’est chic et fun ! Fini de choisir entre l’art de cuisiner et la santé. Bye-bye aux salades boring et hello aux recettes gourmet-girly de Rebecca ! Rebecca Leffler partage avec vous les secrets du healthy lifestyle à l’Américaine : yoga, pratiques naturelles, astuces beauté et recettes

Après l’avoir repéré sur de nombreux blog, j’ai fini moi aussi par craquer pour ce joli livre qui s’avère très agréable à feuilleter grâce au soin apporté aux photos, maquette et typographies (étant font addict, j’ai immédiatement reconnu la belle police Wisdom Script).
L’organisation par saisons est également une bonne idée (qui me rappelle le joli livre d’Emiliy Schuman
du blog Cupcakes & Cashmere), et les recettes (végétaliennes et sans gluten) font très envie et sont tout sauf ennuyeuses.
Cerise sur le gâteau, Rebecca Leffler nous fait également partager ses astuces et conseils beauté, sport, nutrition… On est donc bien au-delà d’un simple livre de recettes, il s’agit davantage d’un guide lifestyle, green et bien-être
Seul bémol: Je chipote peut-être, mais pourquoi diable de ne pas avoir mis d’index?? Retrouver la moindre recette s’avère tout de suite très pénible; résultat, j’ai tendance à corner chaque page qui m’intéresse, ce qui n’est pas du tout pratique! Un simple index des recettes (et/ou des ingrédients) aurait rendu ce livre vraiment parfait.

Desserts trop gourmands – Collectif

100 recettes de délicieux desserts maison: Tartes, crumbles, cupcakes, biscuits, cakes, grands gâteaux, aux fruits ou au chocolat, pour les fêtes ou pour tous les jours…

A priori, il s’agit d’un livre de recettes comme il en existe plein.
Pourquoi avoir craqué sur celui-là en particulier, lors d’une virée à la Fnac? Je  crois que j’ai été séduite par les superbes photos, les nombreuses recettes de « gros gâteaux », à l’anglo-saxonne (vous savez, les gâteaux très hauts, avec plusieurs étages de biscuits entrecoupés de crème ou de glaçage), qui me font de l’œil en ce moment, ou encore les nombreuses recettes intégrant framboises et fruits de la passion (mes fruits préférés, avec la grenade). Quand j’ai vu le prix (6€60), je l’ai embarqué sans hésiter davantage…

Avez-vous trouvé quelques idées de lecture dans cet article ? 

17 commentaires

A lire aussi

17 commentaires

Marion 20 mai 2014 - 20 h 29 min

Aaaah le journal de Mr Darcy ! je l’ai lu et j’en ai pensé la même chose que toi 🙂 Sauf que moi je me suis fait une séance rattrapage bouquin ET cinoche hihi . Signée une Jane Austenolique anonyme :p

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 1 h 47 min

Héhé
Tiens oui je n’ai pas pensé à revoir le film, Keira Knightley ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, j’avoue…

Répondre
Miss Blemish 21 mai 2014 - 7 h 50 min

Très bel article… c’est vraiment un format agréable je trouve d’avoir autant de critiques dans un seul article, surtout qu’il y a un peu tous les genres et des livres qui m’ont fait de l’oeil sans que je saute le pas (je vais me raviser pour certains)
Je l’avoue, l’info que je retiens en n°1 du podium c’est le petit duo Colin Firth-Nicole Kidman (on ne se refait pas)…
Bises

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 1 h 52 min

Merci miss!
Plusieurs critiques d’un coup, moi aussi je préfère, mais… qu’est-ce que c’est long à préparer! Il faudrait que je m’organise pour écrire directement quelques lignes sur un bouquin dès que je l’ai terminé, et garder tout ça au chaud jusqu’au moment de poster, mais bon… Procrastination, etc etc…
J’espère que tu aimeras « Avant d’aller dormir »! 😉 Bises

Répondre
Nad 21 mai 2014 - 20 h 05 min

Super article
J’ai trop envie de lire Avant d’aller dormi et ton article me donne encore plus envie
Bises

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 1 h 53 min

Merci! J’espère que tu le liras, alors! 🙂

Répondre
flo 21 mai 2014 - 21 h 15 min

J’avais adoré « les apparences » de Gillian Flynn, du coup je note pour ses autres livres, !

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 1 h 57 min

Fonce! Et vivement le prochain! 🙂

Répondre
Xel0u le l0up 22 mai 2014 - 9 h 27 min

J’ai lu les lieux sombres aussi parce que j’avais adoré son dernier… Pffff mais quel truc ! J’ai trouvé ça vraiment tiré par les cheveux ! J’ai été très déçue. J’ai pas lu le reste alors je me tais 😀

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 17 h 55 min

On est d’accord sur la fin, c’est quand même n’importe quoi ces meurtres! C’est dommage car le reste du bouquin est bien…

Répondre
Ophélie Blibli 22 mai 2014 - 11 h 42 min

Argh ! Aurélie tu lis beaucoup plus que moi c’est indéniable ! (surtout que je suis bloquée depuis trois mois bientôt sur le même livre, la faute au processus de traduction que j’opère difficilement dans ma tête parfois puisque je lis une romance en VO, mais bon, faut que je le finisse je ne veux pas finir frustrée)
Parmi ceux que je veux lire : « Avant d’aller dormir ». J’arrive après tout le monde mais je pense que c’est un incontournable maintenant 🙂 Et pour le livre de Balibulle, je crois savoir ce que tu veux dire avec le concept de l’ironie redondante… Mais je ne l’ai pas lu, donc… Gros bisous !

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 17 h 58 min

Je n’ai pas vraiment de mérite, quand j’accroche à un bouquin je peux le dévorer en 3 soirées (les Gillian Flynn par exemple). Il m’arrive aussi fréquemment de bloquer et de mettre plusieurs semaines à achever une lecture (exemple: le Prédicateur, sauf le dernier tiers que j’ai lu très rapidement).
Le mieux quand on bloque, c’est de commencer une autre lecture en parallèle!
Bises 😉

Répondre
ILoveMusic 22 mai 2014 - 14 h 03 min

1er commentaire sur ton blog (j’adore tes articles sur la grece que je connais bien)
J’avais adoré Les lieux Sombres et Sur ma peau (et deçue par les Apparences que j’ai lu après…).
Charlize Theron pour le role de Libby Day j’en reviens pas, elle est sensée être toute petite et pas spécialement jolie… Mais bon j’ai quand meme hate de voir ça!

Répondre
Aurélie 22 mai 2014 - 18 h 01 min

Merci! 🙂
Oui, j’ai tiqué aussi sur la taille… mais je pense qu’au ciné il y a des astuces visuelles pour qu’on ne s’en rende pas compte!
Niveau talent et transformation, par contre, je ne m’inquiète pas: Charlize Theron a déjà fait ses preuve (dans Monster, notamment)…

Répondre
Martin! 28 mai 2014 - 20 h 45 min

S’il y a un livre que j’ai envie de lire, c’est le Journal de Mr Darcy. Un des seuls romans où le personnage principal n’est pas une femme! ahah
Alors la réponse?!

Répondre
Aurélie 28 mai 2014 - 21 h 55 min

On me dit dans l’oreillette que tu n’as pas lu « Orgueil et Préjugés »! Donc… mauvaise idée! 😉
(et au fait, bravo! Je crois qu’on a reçu le même mail hier…)

Répondre
Martin! 31 mai 2014 - 19 h 12 min

Peut être mais j’ai vu le film. Plutôt pas mal d’ailleurs 😉
Félicitations! Il faut fêter ça. Une comédie pour se détendre, je trouve ça plutôt pas mal!

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy