Référencement: 10 conseils pour votre blog WordPress

par Aurélie
46 commentaires

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle catégorie sur ce blog, qui me tient à cœur et que j’aimerais vraiment développer à l’avenir. Vous l’aurez deviné en lisant le titre de cet article, il s’agit d’une catégorie axée web, WordPress et autres bidouillages bloguesques!
Cela fait un moment que j’y pense sans me lancer pour autant. Il faut dire que mes modèles dans ce domaines sont des blogs de très grande qualité, comme Un Blog Une Fille, Trucs de Blogueuse ou encore, dans un style un peu différent, Do It Yvette… Bref, des sites qui vous mettent la pression! Je ne voyais vraiment pas ce que j’allais pouvoir apporter de plus, et puis… après 3 années de blogging, une migration compliquée de Blogger à WordPress (finalement menée à bien), et une inscription en Master 1 dans le domaine des métiers du web, ces sujets prennent de plus en plus de place dans ma vie, et forcément, mon envie de les aborder ici est de plus en plus forte!
Je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire un trèèèès long article, ahem… quasiment un guide du référencement, en fait! J’espère que cela vous intéressera!

Le référencement: qu’est-ce que c’est?

ign: justify; »>Référencer un blog (ou un site de façon plus générale), c’est tous simplement le faire connaître des moteurs de recherche, et faire en sorte qu’il apparaisse en bonne place dans les résultats. Travailler son référencement, c’est donc travailler sa visibilité. On distingue 2 types de référencement:

Le référencement naturel (SEO)

…ou référencement organique. Il s’agit du référencement acquis « naturellement » par votre site, via tout un éventail de pratiques, astuces, habitudes… On ne va pas se mentir, cela demande du temps, de l’investissement, bref, c’est un travail de longue haleine, pour lequel je vais vous donner quelques conseils aujourd’hui.

Le référencement payant (SEA/SEM)

…qui consiste à payer pour faire apparaître son site dans les emplacements dédiés sur les moteurs de recherche. Cela s’apparente davantage à de la publicité. Je n’en parlerai pas dans cet article.

Voyons cela directement en images dans Google:seo sea google
Un bon référencement se travaille AVANT, PENDANT et APRES l’écriture d’un article, et s’appuie sur 3 piliers
 qu’il vous faudra absolument prendre en compte pour obtenir des résultats significatifs, et que nous allons retrouver tout au long de l’article :

La Technique

Un support optimisé, avec un code et une arborescence clairs et structurés

Le Contenu

Unique et de qualité, adapté au web, avec des mots-clé pertinents

La Notoriété

Une visibilité externe, avec des backlinks et des interactions sur les réseaux sociaux

Le référencement: à quoi ça sert?

Tout ça, c’est bien joli, mais au fond, le référencement, à quoi ça sert concrètement?…

Plus vous travaillerez votre référencement, mieux votre blog sera placé dans les résultat des moteurs de recherche, et plus il sera lu. Par la même occasion, son Page Rank (note de popularité d’une page web, allant de 1 à 10, attribuée à votre site par Google) augmentera, donnant ainsi plus de poids et « d’autorité » à votre site (dans une certaine mesure, car le Page Rank est en perte de vitesse).

OK. Mais référencer, c’est vraiment indispensable? On ne peut pas juste bloguer tranquillement sans s’embêter avec des réglages et manipulations compliquées?

Eh bien… c’est à vous de voir. Si vous voulez bloguer dans votre coin, voire en secret, vous pouvez effectivement vous passer de référencer votre site, mais…  N’est-ce pas un peu dommage? N’est-ce pas plus gratifiant de savoir votre blog lu, commenté, apprécié, bien placé dans les résultats Google?…
Un bon référencement vous apportera du trafic de qualité, des nouveaux lecteurs, (peut-être de futurs fidèles lecteurs), une visibilité chaque jour meilleure, un Page Rank de plus en plus élevé… C’est un cercle vertueux!

Le référencement: 10 conseils pour débuter

Soyons clairs, je ne suis pas une professionnelle du référencement. J’ai lu pas mal d’articles, tutos, sites… qui en parlent, donc je commence à connaître les bases, mais j’ai encore pas mal de boulot et de choses à apprendre, à commencer par le référencement de mon propre blog, qui en a pris un coup lors de ma migration Blogger-Wordpress en septembre dernier.
Bref, je vous rassure, il ne s’agit pas de me poser en donneuse de leçon, mais plutôt de recenser quelques astuces et trucs à savoir, faciles à mettre en oeuvre quand on débute, et qui donnent déjà un bon coup de boost au référencement d’un site.

Quand je parle de « moteur de recherche », je parle bien sûr principalement de Google (= 94% des recherches Internet effectuées en France)

On va partir du principe que vous avez au préalable autorisé l’indexation de votre site par les moteurs de recherche! C’est bête, mais si ce n’est pas le cas, tout le travail de référencement ne servira à rien, alors dans le doute, on vérifie: Réglages > Lecture > La case « Demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site » doit être décochée.

Le plugin SEO by Yoast

Si vous êtes sur WordPress, le plugin SEO by Yoast est la base, le must, bref, un incontournable absolu pour travailler votre référencement. Cet outil est vraiment très utile et justifie à lui seul une migration sur WordPress (à bon entendeur!).

  • SEO by Yoast va vous permettre, dans un premier temps d’effectuer une configuration globale de votre site pour le SEO. Il existe de très bons tutos pour vous aider dans cette tâche pas si simple: celui-là ou bien celui-ci m’ont été très utiles.
  • Ensuite, SEO by Yoast vous aidera au quotidien, pour chaque article, grâce au module qui s’ajoutera automatiquement en bas de l’éditeur de texte une fois que vous aurez téléchargé le plugin. Grâce à lui, vous pourrez mettre en place une optimisation personnalisée de votre contenu en listant les points importants, et en les validant (ou non ) par un système de petits feux verts (OK) orange (passable) ou rouge (mauvais).

Ce que je trouve très bien, c’est qu’on est vraiment dans des recommandations concrètes: « le mot clé n’est pas présent dans le titre »  « La méta description compte moins de 120 caractères, vous pouvez encore ajouter 156 caractères », etc…
On peut modifier tout cela au fur et à mesure, actualiser la page et voir la notation SEO évoluer peu à peu et les feux passer au vert: plutôt amusant, même s’il est très difficile d’avoir uniquement du vert!
Voici comment cela se présente (j’ai pris comme exemple mon article sur les Kew Gardens):seo by yoast wordpress seo by yoast wordpress

Les balises

S’il y a bien une chose à ne pas négliger quand on s’attaque au référencement de son site, ce sont les balises, en particulier les balises Title et Meta Description (la balise meta keywords, en revanche, n’est plus très utilisée). Dans ces balises, vous allez mettre des informations très importantes à propos de votre site:

  • Balise Title
    C’est la balise la plus importante, elle est essentielle à votre référencement.
    Concrètement, ce que vous y mettrez apparaîtra dans les résultats Google: ce sera le « titre » du site (voir l’exemple juste en-dessous). C’est aussi ce qui apparaîtra dans les onglets de votre navigateur.
    Cette balise a donc un double rôle: elle sert à informer à la fois l’internaute et le moteur de recherche du thème principal abordé sur votre site.
    Pour bien la choisir, limitez la longueur de la balise Title à 70 caractères Mettez-y les mots-clés définissant le mieux votre site, plutôt au début (ex: blog, lifestyle, mode, beauté, paris..) mais n’en mettez pas trop non plus: 2 ou 3 bien choisis devraient suffire! Le bourrage de mots-clé, ou Keyword Stuffing, est une pratique de référencement pénalisée par Google, donc prudence…
  • Balise Meta-Description
    C’est la description qui accompagne le titre, vous pouvez développer un peu plus, dans la limite de 155 caractères (sinon, là encore, la description sera « coupée » dans les résultats Google).

Si vous utilisez SEO by Yoast, vous pourrez configurer ces balises dans la partie SEO> Titres et Méta > Accueil.
balise title meta description

Le contenu rédactionnel

Vous ne devez jamais perdre de vue que c’est pour votre contenu que l’on vient avant tout sur votre blog. Soigner votre contenu est donc LE but que vous devez vous fixer!

  • Produisez du contenu unique et pertinent
    Interdiction de copier-coller le texte d’un autre site, cela n’a aucun intérêt et se retournera de toute façon contre vous … (voir le point 8 sur les sanctions Google).
  • Trouvez un bon titre
    Le titre est une porte d’entrée vers votre article.
    C’est parfois la seule information qu’auront les lecteurs à propos de votre contenu (par exemple sur Twitter ou dans les résultats Google), s’il est attractif, il donnera envie aux lecteurs d’en savoir plus, et donc, de cliquer sur le lien!
    Pour cela le titre doit être représentatif du contenu, clair et compréhensible, court (pour être facilement partagé), percutant, avec une valeur ajoutée (question, conseil, tuto, demande d’action…).
    Pour en savoir plus vous pouvez lire cet article.
  • Soignez la mise en page 
    Rien n’est plus décourageant d’un gros bloc de texte indigeste, sans retour à ligne ni mots qui se détachent.
    Pour ma part, je renonce quasi-systématiquement à ma lecture quand je tombe sur ce type de mise en page… Donc n’hésitez pas à utiliser (à bon escient) du gras, de l’italique, voire de  la couleur… des listes à puces, des retours à la ligne, des paragraphes organisés, des sous-parties… bref, donnez une structure à votre texte, et surtout rendez-le lisible et attrayant!
  • Utilisez des balises de titre Hn
    Dans la lignée du conseil précédent, structurez le code HTML de votre article avec des balises de titres et sous-titres H1, H2, H3…
    Idéalement, la balise H1 ne se trouve qu’une seule fois dans votre article (il me semble que Wordpress met automatiquement le titre de l’article en H1 – enfin du moins c’est le cas avec mon thème).
    Par contre, vous pouvez mettre les suivantes (H2, H3… jusqu’à H6) plusieurs fois dans l’article (à régler via le menu déroulant « paragraphe » des outils de rédaction WordPress).
    Veillez à bien les organiser par ordre d’importance, comme des parties et sous parties dans une dissertation, et non par ordre chronologique; vous verrez que vous irez très rarement au-delà de H4…
  • Choisissez bien vos URL
    …car Google va les regarder en détail!
    Vous devez bannir les URL trop abstraites du style www.monsite.fr/185723, et leur préférer des URL claires, lisibles et pas trop longues, reprenant les mots-clés définis pour la page en question.
    Pour cela, vous devez d’abord régler la structure de permaliens par défaut dans WordPress dans Réglages > Permaliens: bannissez la valeur par défaut et la structure numérique, qui attribuent des URL sous forment de numéros, et activez l’une des autres options reprenant le nom de l’article. L’URL par défaut sera alors construite à partir des mots du titre de chaque article (mais cela reste modifiable dans l’éditeur de texte): beaucoup mieux pour le référencement!

Les mots-clés

Il est temps de penser au mot-clé principal et à la méta-description de votre article!
Vous allez me dire:« Encore?.. Mais on l’a déjà fait! ». Ouiiii… mais non.
Nous avons effectivement parlé mots clés et Meta-Description dans le point n°2, mais il s’agissait alors de la configuration globale du site. Il faut également faire ces réglages pour chaque page!
Ce n’est pas clair?

Imaginez que vous ayez un blog beauté: les mots-clés de votre balise Title seront peut-être: « blog beauté tendances » et votre Meta-Description: « mon blog beauté, lifestyle et tendance à Paris »: Cela concerne votre blog dans son ensemble.
Par contre, si vous faites un article sur les derniers vernis Essie, vos mots-clés principaux seront peut-être « nouveaux vernis Essie » et votre Meta-Description ressemblera à « venez découvrir mon avis sur les nouveaux vernis Essie et toutes les tendances de l’automne 2014 pour la beauté des ongles ». Cela concerne alors cet article en particulier.
Vous saisissez la différence?
Rassurez-vous, les mots-clés et méta-descriptions sont réglables sur chaque page de votre site via le plugin WordPress SEO by Yoast (en bas de l’éditeur de texte).

La « longue traîne »
Dans l’idéal, il faut choisir les mots-clés présentant un bon rapport popularité/concurrence: populaires, c’est à dire fréquemment saisis par les internautes dans Google, mais pas trop non plus, sinon les résultats seront trop nombreux et vous n’arriverez jamais à vous positionner parmi les premiers résultats…
Une notion importante à connaître est celle de la longue traîne, illustrée par le schéma suivant:longue traine
En SEO cela résume ainsi: quelques mots-clés très populaires apporteront chacun beaucoup de visites, tandis que les mots-clés moins populaires apporteront chacun une ou deux visites, mais, regroupés tous ensemble, représenteront tout de même la majorité du trafic global du site.

Reprenons notre exemple de blog beauté (et schématisons un peu): les mots-clés « beauté » et « maquillage » vous apportent chacun beaucoup de visites: 10% chacun, soit 20% de vos visites globales. Les 80% des visites restantes viennent d’un très grand nombre de mots-clés différents et plus spécifiques, apportant chacun 1% de visites: » coloration cheveux maison », « test rouge à lèvres Chanel », « maquillage doré pour les Fêtes », etc… Séparément, ils ont peu de poids, mais tous ensemble, ils sont plus forts (c’est beau!)

Conclusion? Publiez souvent! Plus vous aurez d’articles, plus vous aurez de mots-clés différents, plus l’effet longue traîne sera efficace sur votre site! Pensez-y lors de votre choix de mots-clés: par exemple, au lieu d’essayer de vous positionner sur « gâteau », très concurrentiel, tentez quelque chose de plus précis comme « recette gâteau citron pavot ».
N’hésitez pas utiliser un outil comme Google Adwords pour vous aider.

Pour en savoir plus sur cette notion de Longue Traîne, je vous invite à lire cete page du site OpenClassRooms (3ème sous-partie)

Eviter les sanctions Google

On ne rigole pas avec Google! Au pays des moteurs de recherche, c’est lui le roi, il vaut donc mieux éviter de se le mettre à dos… Or, il y a beaucoup de choses que Google n’aime pas trop! Voyons comment éviter que notre site ne soit rétrogradé dans les résultats de Google (voire blacklisté!), notamment à cause des 2 pratiques suivantes:

  • Le duplicate content (=contenu dupliqué)
    Votre contenu doit être unique, il ne faut surtout pas qu’il se retrouve copié, reproduit, reposté, republié, voire plagié… sur d’autres sites.
    Si Google détecte des doublons, il va essayer de déterminer lequel est l’original et lequel a été dupliqué. mais Google peut se tromper! En effet, il ne prend pas que la date de publication en compte, mais également la popularité du site ainsi que le nombre de liens reçus sur la page incriminée.
    Résultat: même si vous avez publié en premier, vous n’êtes pas à l’abri de voir votre contenu considéré comme la copie (et non l’original)…
    Pour mieux comprendre, je vais vous donner un exemple récent: suite à la publication de mon article Ma Reconversion sur le blog, j’ai reçu un mail du Huffington Post, qui souhaitait republier mon article sur leur site. Autrement dit, dupliquer mon contenu. Or, Le Huffington Post est bien plus populaire que mon blog… A votre avis, aux yeux de Google, qui serait passé pour le copieur?…N’ayant pas envie de voir mon article disparaître de Google au profit de celui du HuffPost, j’ai donc décliné l’offre…
    Faites également très attention aux agrégateurs de blog style PaperBlog qui reproduisent l’intégralité de vos articles sur leur site: c’est du Duplicate Content! Et PaperBlog ayant un Page Rank et un nombre de lecteurs certainement plus élévé que ceux de votre blog, je vous laisse deviner qui sortira vainqueur de la lutte… En revanche, il n’y a aucun souci avec Hellocoton , qui ne reproduit que le tout début de l’article, et renvoie le lecteur vers votre site pour lire l’article en entier (ouf!).
  • Les liens sponso en DoFollow
    Peut-être vous souvenez-vous de « l’Affaire Buzzea » qui a secoué la blogosphère début 2014. en quelques mots: Google n’aime pas que les liens des articles sponsorisés soient en DoFollow (=suivis par les robots Google, donc comptant pour le référencement) car il considère cela comme une tentative de manipulation des résultats de recherche.
    Google a donc frappé un grand coup en janvier dernier et pénalisé de nombreux blogs utilisant ces pratiques: baisse du Page Rank, déclassement partiel ou total du site dans les résultats de recherche, voir blacklisting de celui-ci…
    Pour éviter que cela ne vous arrive, vous devez absolument passer vos liens sponso en NoFollow, et refuser le DoFollow pour les prochains (pas simple, je vous l’accorde! Pour ma part, je refuse généralement les sponsos et autres collaborations car les marques demandent la plupart du temps des liens en DoFollow…)
    Pour en savoir plus sur les liens en NoFollow, vous renvoie vers cet excellent article de Do It Yvette.référencement blog wordpress

Les images

On n’y pense pas forcément mais, pour peu qu’on mette quelques photos sur son blog, Google image peut constituer une source de trafic non négligeable. Voici quelques astuces très simples à mettre en oeuvre pour tirer profit de nos images:

  • Redimensionnez vos images
    Evitez de garder le format original bien trop grand (et trop lourd), qui sera très long à charger et prendra beaucoup trop de place sur le serveur de votre site web!
    Redimensionnez vos images dans un format plus petit, et n’en mettez pas trop dans vos articles pour ne pas ralentir le chargement de la page.
    OK, je sais, j’ai tendance à faire tout le contraire: je redimensionne mes photos, certes, mais en 960 pixels de large (photos format paysage) ou 784 pixels de large (photos format portrait). C’est encore bien trop grand, je le sais bien (même si c’est toujours mieux que le format original de 3888×2592 pixels), mais je trouve frustrant de prendre des photos avec un reflex pour ensuite les tronçonner à un format de 500 pixels de large, où l’on perdra fatalement en qualité d’image, et qu’on ne pourra pas voir en grand quand on clique dessus…
    C’est un cas de figure qu’on rencontre tous à un moment ou un autre: on fait un choix qui n’est pas forcément bon pour le référencement lui-même, mais qui se justifie autrement et apporte d’autres avantages au blog. A vous de faire vos propres choix en toute connaissance de cause!
  • Renommez vos images
    Soyez descriptifs et pensez aux mots-clés!
    Au lieu de laisser un nom qui ressemble à IMG_72695.jpeg, on aura plutôt quelque chose chose comme plage-byron-bay-australie.jpeg
    Très important: pas d’accent, pas d’espaces, pas de majuscules, uniquement des caractères non accentués et des tirets (petite parenthèse: si vous avez Photoshop et/ou l’ensemble de la suite Adobe, je vous recommande plus que chaudement d’utiliser Bridge, qui est un outil de gestion de photos vraiment formidable, avec, entre autres, des options très pratiques pour renommer ses fichiers en masse en modifiant tout ou partie du nom original)
  • Pensez à la balise Alt
    Il faut la renseigner pour chaque image (dans le gestionnaire de photos WordPress, ou bien directement dans le code HTML), cela donnera des informations sur son contenu si elle ne peut être chargée. Si l’on choisit des mots-clés pertinents, ils viendront s’ajouter à ceux de l’article lui-même et amélioreront le référencement.

oiseau-facepalm-gif-animeQuand j’ai encore oublié la balise Alt

Le design et l’organisation du site

Si le contenu rédactionnel constitue le cœur de votre blog, son design, lui, en est l’écrin, le cadre qui va le mettre en valeur et rendre le passage de vos lecteurs sur votre site aussi agréable que possible… et qui sait, peut-être leur donner envie de revenir!
Non, ce n’est pas superficiel, sur Internet la forme compte autant que le fond. Il m’arrive fréquemment de m’enfuir très vite d’un site parce que le design me fait saigner des yeux, alors même que le contenu en est très intéressant… C’est dommage, alors faites en sorte que cela ne vous arrive pas!

  • Le webdesign et l’ergonomie
    Pensez à l’harmonie globale, mettez-vous dans la peau d’un visiteur et regardez votre site d’un œil neuf, pour voir ce qui marche, et ce qui est moins bien!
    Limitez-vous à 3 couleurs, évitez les fonds illisibles, les polices trop claires qui manquent de contraste (testez sur plusieurs écrans, le rendu peut changer), ainsi que les polices fantaisie dans le corps du texte, rédhibitoire!
    D’une manière générale, limitez-vous à 3 polices maximum sur votre site, dont une fantaisie pour les titres et accroches si cela vous plaît (c’est mon cas)
    Si vous avez un certain goût pour le webdesign, le CSS et Photoshop, de longues heures d’amusement vous attendent!
    Sinon, vous pouvez au choix: 
  • Vous limiter aux options réglables disponibles par défaut dans votre thème, et rester le plus sobre possible
  • Vous faire aider par un proche un peu plus à l’aise, ou par un professionnel
  • Apprendre sur le tas, en testant, en regardant des tutos sur Internet, en observant ce qui se fait sur les autres sites…
  • Le responsive
    La proportion d’internautes sur smartphones et tablettes est en constante augmentation, votre site se doit d’être facilement consultable sur ces supports grâce au responsive design (=webdesign qui s’adapte au format de l’écran).
    Pour savoir si votre site est responsive, faites le test: réduisez manuellement la fenêtre sur l’écran de l’ordinateur, si les éléments se redimensionnent, se réorganisent et restent accessibles, c’est bon! Sinon, il va falloir vous pencher sur la question… Si vous achetez un thème, vérifiez bien dans ses caractéristiques qu’il est responsive (c’est le cas de quasiment tous les thèmes payants à l’heure actuelle).
    Voici un exemple de responsive design sur ordinateur, tablette et mobiles (Source):
    responsive design
  • L’organisation
    Au-delà du simple aspect visuel, l’arborescence de votre site doit être claire et accessible, si possible consultable directement sur une page style « Plan du site ». Vos visiteurs, tout comme Google, apprécieront.
    De même, organisez vos catégories, ne les multipliez pas sans réfléchir, et organisez une deuxième axe de rangement à l’aide des tags (pour en savoir plus, voici un article intéressant). Prenez 5 minutes pour y réfléchir, dessiner des schémas, des regroupements… et organiser quelque chose de cohérent, cela vaut vraiment le coup!
    Tout le monde y gagnera: vos lecteurs, Google, mais aussi… vous-même, car vous vous y retrouverez enfin parmi vos multiples articles!
  • Le menu, la sidebar, le footer
    Le menu est indispensable, il doit refléter votre arborescence et donner accès à toutes vos catégories.
    La sidebar et le footer sont également des emplacements stratégiques à ne pas négliger. Si vous ne savez pas quoi y mettre, n’hésitez pas à vous inspirer des autres blogs, à cliquer un peu partout, à regarder comment le contenu est organisé… Vous apprendrez beaucoup ainsi!
    Vous pouvez aussi mettre en place un fil d’Ariane pour aider vos lecteurs à s’y retrouver et à revenir plus facilement à la section précédente. Cela aidera aussi Google à bien indexer votre site.

La recherche

Vous connaissez le jeu « Six degrees of Wikipedia », consistant à choisir deux articles au hasard sur Wikipédia et à passer de l’un à l’autre via 6 pages maximum?
Et bien, vous devez appliquer le même principe à votre blog: on doit pouvoir passer de n’importe quelle page de votre blog à une autre bien précise, non pas en 6 mais plutôt en 3 clics maximum. Pour rendre votre contenu facilement accessible, outre le design et l’ergonomie générales du site (cf point précédent), il faut multiplier les points d’entrée vers vos articles:

  • Noms des catégories et tags visibles (et cliquables)
  • Menu bien conçu (cf point précédent)
  • Champs de recherche bien visible (et qui fonctionne!)
  • Liens internes
  • Widgets « vous aimerez aussi » ou « derniers articles »

Vous pouvez même créer une page d’index pour certaines catégories de votre blog: liste des livres ou films chroniqués, des recettes postées sur le blog, etc… Pour ma part, j’ai créé, il y a déjà un bon moment, une page Index pour mes posts « voyage », qui permet d’accéder immédiatement à un article précis.
Rien n’est plus décourageant qu’un blog où ces diverses portes d’entrées n’existent pas, et où il faut dérouler tout le fil du blog en cliquant sur « articles précédents » pour retrouver un article précis… c’est un excellent moyen de faire fuir vos lecteurs!référencement blog wordpress

Les interactions

Google aime les liens!
Plus vous aurez de bons backlinks (=liens entrant vers votre site), meilleur ce sera pour votre référencement. J’insiste sur la notion de qualité, qui est privilégiée par Google à la quantité.

  • Les backlinks
    Idéalement, ils proviennent de sites à forte notoriété en rapport avec votre thématique et proposant du « vrai contenu ». Oui aux blogs qui vous mettent spontanément dans leur blogroll ou vous citent dans leurs articles, et attention aux échanges (ou pire, aux achats) de liens, trop artificiels, qui peuvent être à double tranchant et mener à des pénalités Google (ne me demandez pas comment il fait, mais soyez-en sûrs: Google sait tout!).
  • Les liens internes
    N’hésitez pas à renvoyez le lecteur vers d’anciens articles si c’est pertinent, cela contribuera à créer un bon maillage interne de liens sur votre site, ça devrait plaire à Google!
  • Les réseaux sociaux
    Ils sont bien sûr incontournables! Le minimum est de proposer des boutons de partage sur les principaux réseaux sociaux en bas de vos articles. Les utilisateurs partageront ainsi votre contenu, vous apportant à la fois notoriété et backlinks.
    Les réseaux sociaux peuvent même devenir vos sources principales de trafic, mais attention à ne pas trop vous disperser en vous inscrivant partout, car vous ne saurez plus où donner de la tête et risquez de tout envoyer balader! Commencez par Twitter et Hellocoton, et ajoutez d’autres réseaux sociaux au fur et à mesure: Instagram pour partager votre quotidien, Facebook pour promouvoir un événement, Pinterest pour faire découvrir votre univers personnel et vos centres d’intérêt…(vous pouvez me suivre, au passage, cela me fera plaisir ;-))
  • Les annuaires en ligne
    Vous pouvez tenter de vous inscrire sur quelques annuaires, comme Indexweb ou WebRankInfo, mais sans en abuser (un dizaine maximum) et pas tous en même temps! Pensez également à mettre une description différente à chaque fois, sans exagérer sur le nombre de mots-clés, car Google n’aime pas ça (cf point n°2, le Keyword Stuffing!)

Le suivi

Qui dit suivi dit forcément Google Analytics! Complet, gratuit et fiable, c’est l’incontournable dans ce domaine.
Cependant, je dois vous avouer que ce cher Google Analytics (GA pour les intimes), me donne  bien du fil à retordre… Moi qui était chez Blogger, j’aimais beaucoup leur outil d’analytics, clair, facile à comprendre et à utiliser… Bref, j’en étais très satisfaite et je ne me connectais quasiment jamais à mon compte GA, que je trouvais terriblement rébarbatif et compliqué à prendre en main.
En passant sur WordPress, j’ai compris que j’allais devoir m’y mettre *soupir*

oiseau-deception-gif-animeQuand je me connecte sur Google Analytics

Je suis passée par de gros soucis de configuration: le plugin Google Analytics by Yoast n’a jamais voulu fonctionner, et,ces dernières semaines, mes données ne remontaient plus du tout dans mon compte GA.. Au secours! Après quelques heures d’arrachage de cheveux, de lecture de tutos et de bidouillages intensifs, mes données remontent enfin, et j’espère pouvoir faire fonctionner Analytics by Yoast un jour! #OnYCroit
Edit: j’ai finalement trouvé mon bonheur du côté de Google Analytics dashboard for WP: aussi clair et simple d’utilisation que l’outil d’analytics de Blogger, et directement dans le dashboard WordPress, un vrai bonheur!

Bref, je referme la parenthèse, sachez juste qu’il est important de consulter régulièrement vos statistiques, que ce soit pour détecter un souci (une baisse de trafic par exemple) et pouvoir rectifier le tir derrière, ou au contraire savoir quels sont vos articles qui marchent le mieux, quelles sont les liens externes qui vous apportent des visiteurs, les mots-clés, qui fonctionnent bien et 1001 autres informations plus ou moins importantes… L’idéal étant d’utiliser ces données de manière très concrète pour affiner votre stratégie de communication (ce que je n’arrive pour l’instant pas vraiment à faire, mais j’y travaille!)

Conclusion

Vous êtes arrivés jusqu’ici? Bravo!

Vous l’avez vu, le référencement, c’est avant tout un ensemble d’habitudes qui, une fois prises, ne demandent pas tant de temps ni de travail qu’on pourrait le croire!
Cela vaut le coup de s’y mettre dès que possible, car, en revanche, quand on part de zéro sur un site déjà fourni, ça devient tout de suite beaaucoup plus long… J’en sais quelque chose, moi qui suis passée de Blogger à WordPress en septembre dernier, j’ai perdu une bonne partie de mon travail de référencement, et je suis loin d’avoir tout rattrapé(procrastination, quand tu nous tiens…)

Et vous, travaillez-vous le référencement de votre blog? Comment vous y prenez-vous? Est-ce un sujet qui vous intéresse?...

46 commentaires

A lire aussi

46 commentaires

Mademoiselle Cordélia 17 novembre 2014 - 20 h 45 min

Azy tire nous une balle dans le pied en encourageant le Nofollow xD C’est mon taff ça tu sais ? xD
C’est comme utiliser Adwords sur Youtube ça !
Et si tu y réfléchis, Google fait ça pour que les marques n’aient pas d’autres solutions que Adwords et s’en mettre plein les poches ^^’
En fait ce qui est pénalisé, c’est quand ce n’est pas « naturel » donc si ton blog est dans la thématique de la marque et que tu ne mets pas le lien sur des mots-clés (très pénalisé par Google même pour les marques d’ailleurs et d’abord pour elle plus que pour les blogueurs) mais plutôt sur des trucs genre « pour en savoir plus clique ici ! », et que ce n’est que sur un seul article (et genre pas dans la sidebar parce que ça attire Google qui voit 15000 liens puisque c’est le même sur toutes les pages du blog).
En voulant privilégier le « naturel » et forcer les marques à payer Google et plus les propriétaires de sites (bah oui du coup…), Google tue un peu le SEO tout seul, parce que c’est pénalisant pour les partenariats par exemple. Par exemple quand je parle d’un bouquin de X maison d’édition et que je fais un lien pour dofollow, bah j’ai la même chose en retour et on fusionne nos réseaux (mes lecteurs et leurs lecteurs) c’est bénéfique pour le référencement de tout le monde. Puisque le nombre de liens dofollow pointant vers notre blog entre en ligne de compte dans le référencement (et pas qu’un peu en plus !)
Dans un monde idéal, Google pénalise les pratiques abusives et les grosses marques qui achètent 1000 liens n’importe comment et pas la petite blogueuse qui a fait UN partenariat avec une marque de vernis dans sa vie.
Après bon, on est pour ou contre, mais bref travaillant sur le référencement d’une marque, bah ça fait voir les choses d’une autre manière.
Mais sinon faut quand même faire super gaffe à ne pas mettre TOUT son blog en Nofollow, parce que ça pénalise vraiment tout le monde. D’abord les blogs de ses copines/copains qu’on aime bien et qu’on veut faire découvrir à ses lecteurs tout en aidant au référencement. Mais aussi son propre blog parce que Google va considérer qu’il est « fermé sur lui-même » et que les liens externes entre dans le référencement.
Donc bref voilà x)
Sinon je suis plutôt d’accord avec tout le reste, si ce n’est que le pagerank n’est plus vraiment d’actualité. On l’utilise encore mais de ce qu’on m’a dit en formation référencement, y a beaucoup d’autres outils bien mieux et surtout actualisés (la technique du pagerank n’est plus actualisée et ne prend pas en compte les nouveautés en matière de référencement)
Voilà voilà !

Répondre
Aurélie 17 novembre 2014 - 23 h 19 min

Je comprends bien que tu es de l’autre côté et que les intérêts ne sont pas les mêmes… Je ne dis pas que Google a raison, je ne dis pas que les pénalités c’est bien, malheureuseusement c’est Google qui a la main dans ce domaine et qui fait les règles du jeu, nous ne pouvons pas ne pas les prendre en compte…
J’en parlais justement avec une autre blogueuse sur Twitter 2-3 mois avant l’affaire Buzzea, on en était venues à la même conclusion: les petites blogueuses françaises ne risquent rien! Et pourtant… quelques mois plus tard, les pénalités Google ont été bien réelles pour certaines d’entres elles!
Je n’ai jamais dit qu’il fallait tout mettre en NoFollow, je suis bien d’accord aevc toi: tout le monde serait pénalisé… Je parle bien des liens sponso/partenariats, et achats de lien. D’ailleurs regarde pour cet article j’ai laissé les liens vers Power Trafic en DoFollow alors que c’est un partenariat, mais j’évite clairement de le faire, même si moi aussi je trouve ça dommage sur le principe… l’affaire Buzzea a développé une certaine paranoïa, c’est certain.
Aucun souci vers les autres liens en revanche, d’ailleurs ma blogroll est en DoFollow, la plupart de mes liens habituels également.
Sinon, je suis d’accord pour le Page Rank, c’est clairement en perte de vitesse (mais je le mentionne tout de même, c’est malgré tout une notion à connaitre je pense).
Voilàààà!

Répondre
Asmaa 17 novembre 2014 - 22 h 16 min

Article tout simplement PARFAIT !
Je le partage pour le bien de tous.
Merci 🙂

Répondre
Aurélie 18 novembre 2014 - 23 h 11 min

Merci beaucoup chère Fripouille! 😉

Répondre
laLu 18 novembre 2014 - 13 h 22 min

Coucou miss et merci pour cet article très utile !
Je t’avoue cependant que j’ai décroché dès le début de tes conseils, tout simplement parce que mon blog est hébergé par WordPress mais je travaille en ligne….Du coup, j’ai une question très bête à te poser : comment peut-on passer de la gestion de blog « en ligne » à la gestion « hors ligne »? Je suppose qu’il faut télécharger quelque chose ? Je me sens vraiment couillonne mais je salive depuis quelques mois sur toutes les possibilités que permettent les extensions WordPress et les plugin, sans jamais pouvoir en installer depuis mon interface en ligne…

J’espère que tu pourras m’éclairer 😉

Bises

Répondre
Aurélie 18 novembre 2014 - 23 h 13 min

Coucou!
Effectivement wordpress.com et wordpress.org sont deux choses très différentes, malgré le nom similaire qui prête à confusion… Je te conseille la lecture de cet article d’Un Blog, Une Fille à ce sujet, cela devrait t’aider à y voir plus clair! http://un-blog-une-fille.com/migrer-blog-wordpress/

Répondre
Claire 18 novembre 2014 - 13 h 25 min

Quel article clair et complet, 1000 fois merci pour tous ces bons et précieux conseils ! 🙂

Je te souhaite une belle journée,

Bisettes.

http://www.plume2geekette.com

Répondre
Aurélie 18 novembre 2014 - 23 h 14 min

Merci Claire, ravie que mon article te plaise!
Bisettes à toi aussi 😉

Répondre
Laure 18 novembre 2014 - 15 h 30 min

Merci Hellocoton d’avoir mis cet article en Une ! J’ai pu découvrir ton blog par la même occasion et je compte le suivre 🙂
Ton article sur le SEO est super bien écrit et m’a donné envie de le lire jusqu’au bout.
J’ai obtenu mon master en e-marketing cette année et je recherche un job dans ce domaine.
En parallèle je m’occupe de mon blog où je bosse le référencement.
Je lis la bible du SEO : « Réussir son référencement web » d’Olivier Andrieu, le connaîs-tu (le livre^^) ?

C’est quand même passionnant de bien se pencher sur l’écriture de son article et sur son optimisation.
Ton article m’a permit de revoir les réglages de SEO by Yoast (j’étais désespérée de ne pas trouver les balises title et meta description).

Je te souhaite une bonne après-midi 🙂
Laure

Répondre
Aurélie 18 novembre 2014 - 23 h 28 min

Héhé, merci Hellocoton en effet! Je suis ravie que tu aies découvert mon blog, le tien est très joli en tout cas (je crois qu’on a plus ou moins les mêmes goûts en matière de webdesign ;-))
Pas simples les réglages WordPress, moi aussi j’ai pas mal tâtonné au début (je n’y suis que depuis 2 mois)…
Je note la référence du bouquin!
Je te souhaite bonne chance pour ta recherche d’emploi, je suis sûre que tu vas trouver très rapidement!
Bonne soirée 🙂

Répondre
Laure 19 novembre 2014 - 15 h 17 min

Oh merci pour ton compliment sur mon blog, ça me fait très plaisir !
Et merci beaucoup pour tes encouragements !
Belle après-midi 😀

Répondre
Les Petits Riens 18 novembre 2014 - 22 h 40 min

Merci pour cet article, c’est toujours intéressant de suivre son referencement… Apres j’essaie de ne pas être esclave de Google et de toujours penser que j’écris pour des vraies personnes derrière leur ecran…
Donc comme toi tant pis pour la taille des photos si elles sont trop grandes 🙂

Répondre
Aurélie 18 novembre 2014 - 23 h 33 min

Merci Laure! Tu as raison il ne faut pas perdre de vue les « vrais » lecteurs, je pense qu’il faut toujours relire ses article en se mettant dans la peau d’un lecteur qui débarque sur le site, c’est très important!
Oui, vive les belles photos et tant pis si elles sont trop grandes!

Répondre
Aline - Inspiré et Créé 19 novembre 2014 - 12 h 18 min

En te lisant, je me rends compte que je crois ne jamais avoir mis de « alt » sur mes images…
Quelle gaffe! ><
Merci pour cet article très intéressant qui me fait revoir les bases. =)
Question qui n'a pas grand chose à voir avec le référencement: j'adore les 3 cases graphiques où tu as mis les paragraphes technique – contenu – notoriété avec des bulles d'illustrations au-dessus! Comment fais-tu cela? Je ne savais pas qu'il était possible de créer un design dans un article WP!

Répondre
Aurélie 22 novembre 2014 - 20 h 27 min

Merci Aline!
Concernant les 3 cases graphiques, j’ai utilisé les shortcodes inclus dans mon thème. Il s’agit de petits codes tout prêts, qu’on peut éventuellement personnaliser si l’on souhaite (couleur…). Ça marche avec les icones Font Awesome, c’est vraiment très sympa. Je crois que pas mal de thèmes payants proposent ce principe de shortcodes… Si tu veux voir de plus près à quoi ça ressemble tu peux aller sur le blog démo du thème que j’ai acheté, dans la partie « shortcodes » du menu http://themes.goodlayers2.com/simplearticle/

Répondre
Aurélie 19 novembre 2014 - 19 h 17 min

Wow ! Quel article ! Très bien expliqué. J’en connaissais une partie mais pas tout. Et j’ai pas mal de difficultés avec les balises, les H1, H2…
Pour les photos, je suis pareil, je les mets assez grandes. Avant, je les redimensionnais petites mais en changeant de thème, je me suis rendue compte que ça ne marchait plus au niveau de la taille… et surtout, je crois que nous les filles, on aime bien les grandes et jolies photos.
PS / je sais pas si c’est moi avec mon mac, mais j’ai du mal à lire ce que j’écris dans les commentaires à cause des couleurs.. 🙁

Répondre
Aurélie 22 novembre 2014 - 20 h 33 min

Merci pour ton commentaire! Les photos qui ne collent plus au nouveau thème, ce cauchemar… ahah! >_< Tu fais bien de me signaler le souci pour l'écriture des commentaires, je ne m'en étais pas rendue compte vu que la plupart du temps j'écris les commentaires depuis l'interface de WP et non depuis l'article...

Répondre
Coralie 20 novembre 2014 - 11 h 40 min

J’ai pris le temps de lire ton article, en 3 fois car trop d’infos pour moi :-))) et j’y reviendrai sans doute encore dessus. Il est vraiment bien fait et surtout tu vulgarises ce thème hyper compliqué, c’est clair et super bien écrit. Tu vois par exemple je ne savais pas pour Paperblog, je me suis inscrite bêtement et je n’avais pas tilté qu’il ne renvoyait même pas vers mon blog.
En tout cas ça me fait plaisir de te lire, tes articles m’avaient manqué ! Bises

Répondre
Aurélie 22 novembre 2014 - 20 h 50 min

Merci pour ce gentil commentaire Coralie, je suis contente que l’article t’ait plu!
Bises

Répondre
Lou 29 novembre 2014 - 13 h 58 min

Suite à ton commentaire j’ai enfin pris le temps de lire ce looooong article 🙂 J’avoue que je l’avais laissé de côté car j’ai acquis une certaine « expertise » en SEO qui fait que je lis plutôt les sources pro maintenant. En dehors de la question du PageRank (auquel je n’accorde personnellement plus d’importance aujourd’hui), je trouve que tes conseils sont bons.

Ton meilleur conseil à mes yeux est celui-là : « C’est un cas de figure qu’on rencontre tous à un moment ou un autre: on fait un choix qui n’est pas forcément bon pour le référencement lui-même, mais qui se justifie autrement et apporte d’autres avantages au blog ». Quand on arrive au stade où on est capable de peser le pour et le contre d’une décision, en sachant évaluer son impact pour les lecteurs et pour le SEO, c’est qu’on a déjà un bon niveau et qu’on peut commencer à jouer un peu avec la stratégie 🙂

J’ai fait le même choix que toi sur les photos. Google PageSpeed n’arrête pas de me dire que je dois les optimiser et je m’en moque. Je travaille sur une largeur de 900 pixels sur la partie « Escapades » de mon blog et je n’imagine pas descendre en dessous ou massacrer la qualité à l’extrême au nom de l’optimisation…

Répondre
Aurélie 2 décembre 2014 - 22 h 39 min

Merci pour ton commentaire, et désolée de te répondre aussi tard ^^ Je suis soulagée de ne pas avoir dit trop de bêtises héhé!
Pour les photos c’est indiscutable en effet!

Répondre
L'hiver est là! - justagirl 4 décembre 2014 - 0 h 17 min

[…] mon billet sur ma reconversion et mon article-fleuve à propos du référencement, j’ai été trèèèès bavarde par ici ces derniers temps! Le billet « spécial […]

Répondre
Pierre est le Loup 28 janvier 2015 - 13 h 06 min

Merci pour ce billet ! Intéressant, ludique, c’est parfait !

Répondre
IreneLC 28 janvier 2015 - 16 h 44 min

Merci pour cet article, je vais créer un blog dans les semaines qui viennent et ce type d’info me sera utile 🙂 je pense commencer modestement en utilisant wordpress.com en ligne et basculer sur wordpress.org plus tard…est ce qu’il est utile d’appliquer quand même une partie de ces conseils si on a un blog wordpress.com (par ex les conseils de rédaction simples, réseaux sociaux) ? Ou est-ce que vraiment le référencement pour les wordpress.com c’est mission impossible 🙂 ?

Répondre
Aurélie 29 janvier 2015 - 14 h 46 min

Tu peux essayer d’appliquer un maximum de conseils, mais franchement si tu sais déjà que tu vas passer à wordpress.org je te déconseille fortement de lancer ton blog sur wordpress.com… Tu vas t’ajouter tous les tracas dûs au transfert en plus de la création même du blog sur wordpress.org, c’est vraiment dommage. Et wordpress.com n’a à mon sens aucun intérêt, si tu veux utiliser une plateforme gratuite utilise Blogger, qui est bien mieux.

Répondre
Marie 31 janvier 2015 - 9 h 16 min

Salut ! Ton article est long mais très bien fait. J’ai lu jusqu’au bout sans problème 😉 Je le garde même ds mes favoris pour pouvoir y revenir plus tard.
J’ai juste une petite question. Tu parles des « agrégateurs de blog » comme paperblog. Comment empêcher qu’ils dupliquent notre contenu ?
Merci
Biz

Répondre
Aurélie 1 février 2015 - 20 h 22 min

En ne t’y inscrivant pas! 😉

Répondre
Cécile 5 février 2015 - 19 h 23 min

Waouh c’est un article très complet que tu nous proposes ! Merci beaucoup 🙂
Je crois que tu m’as convaincu de quitter wordpress.com vers wordpress.org afin que je puisse utiliser tous ces plugin !

Répondre
Charlotte 9 février 2015 - 19 h 43 min

Coucou ! Je ne pensais pas que je réussirai un jour à lire un article assez axé informatique et à lire en entier ^^ Bravo à toi pour ça ! C’était très intéressant j’ai suivis tes étapes pas à pas pour le SEO sous wordpress, les mots clés etc… Merci beaucoup pour toutes ces infos, elles me sont bien précieuses pour mon petit blog chéri !
Bisous
Cha

Répondre
Benedicte 12 février 2015 - 22 h 10 min

Un grand Merci Aurelie pour cet article ! Quel travail ! En plus tu réussis parfaitement à transmettre ta passion. Le référencement qui donne envie ! j’ai encore beaucoup de travail qui m’attend, mais ça me plait tous ces challenges !
Je reviendrai ici avec grand plaisir !
Merci.
Benedicte

Répondre
Gestion De Production 16 février 2015 - 14 h 53 min

Bonjour ,
merci beaucoup pour le partage . Très intéressant .
Le infos sont génial .
Bonne journée.

Répondre
Marie 20 février 2015 - 11 h 37 min

Merci pour ce super article, il m’a été très utile!!! Bravo c’est très pédagogique, on le lit facilement en entier!

Répondre
Flora Yoga 3 mars 2015 - 10 h 13 min

Un grand MERCI pour cet article qui m’est d’une aide précieuse! J’avais bien installé SEO by Yoast, mais il était simplement resté là, dans mon tableau de bord WordPress, sans que je n’y prête attention! Je sais maintenant comment l’utiliser intelligemment dans mes articles 🙂

Répondre
Hugo Wnm 16 mai 2015 - 16 h 46 min

Un article complet qui résume bien dans les grandes lignes le thème du référencement d’un site internet ou d’un blog. C’était vraiment plaisant à lire, et ce fût de bonnes piqûres de rappel pour ma part !

PS : Une belle découverte que j’ai fait en tombant par hasard sur ton blog ! 😉

A très bientôt !

Répondre
Maristochats 27 juillet 2015 - 18 h 51 min

Bonjour,
je viens de lire la totalité de ton article pour essayer de comprendre le référencement. Alors j’ai compris, par contre j’ai un souci. Jusqu’à hier je publié mes articles sur wordpress sans l’avoir installé sur mon ordi, j’étais juste sur internet, mais pour pouvoir installer le Pulgrin SEO by Yoast, j’ai du télécharger wordpress sur mon ordinateur, pour cela j’ai du utiliser aussi le logiciel MAMP, pour avoir mes données et le souci c’est que maintenant que j’ai téléchargé wordpress comme il faut, fait les premiers réglages de SEO, je viens de me rendre compte que lorsque je passe par le wordpress téléchargé, je n’ai plus aucun contenu, plus d’article, plus de design et plus d’adresse non plus, je ne sais pas quoi faire face à cela ? dois-je refaire mon site du début ? J’ai tenté de faire un article à travers le wordpress téléchargé et quand dans google j’ouvre mon site, ça ne me met pas ce nouvel article … As tu une idée ?

J’espère que tu as compris ce que je voulais dire, car en me lisant je n’ai pas l’impression d’avoir écris très clairement.
Merci de ta réponse.
Marie

Répondre
Aurélie 28 juillet 2015 - 0 h 24 min

Salut,
C’est normal ! Le wordpress que tu as installé en local ne peut pas deviner tout seul quel est ton blog et récupérer tes articles de sa propre initiative, il faut que tu récupères ce contenu sous forme de base de données et que tu « l’injectes » dans ton wordpress local (celui sur ton ordi). De là, tu pourras travailler ton design plus facilement (parce que avec un blog vide ce n’est pas pratique), et une fois que tu seras contente du résultat, tu achètes un hébergement (chez OVH, 1&1 ou autre) et tu balances le tout chez ton hébergeur via un logiciel FTP (Filezilla). Bon, là je te sors les étapes en quelques lignes mais en vrai comme tu peux imaginer c’est plus long et compliqué que ça! Je te conseille de commencer par lire l’article de 1 blog 1 fille sur ce sujet http://un-blog-une-fille.com/migrer-blog-wordpress/, ça devrait t’aider

Répondre
Audrey 27 août 2015 - 14 h 08 min

Je m’étais dit «  Aujourd’hui je vois ce que je peux faire pour mon référencement » et franchement un flemme de fou s’est emparé de moi. J’ai cliqué sur ton lien et je suis descendu tout en bas de ton article et j’ai soufflé … « Oh non! pas encore un roman! J’ai pas envie! »

J’ai été super surprise de mon assiduité, j’ai tenue jusqu’au bout et je suis repartie dans le fin fond de mes postes en ajoutant les mots clés sur SEO by Yoast.
Pour ça je voulais te remercier! Te remercier d’avoir passer du temps à nous expliquer de manière très claire et brève, ta façon de faire, qui me semble dingue 🙂

J’espère que ça m’aidera et tu viens de ce fait de gagner une nouvelle foloweuse, je ne connaissais pas ton site et je suis tombée amoureuse 🙂

Bonne continuation!
A bientôt
Audrey

Répondre
Chaimae 10 septembre 2015 - 10 h 12 min

Hello !
Super article, vraiment ! Je suis réellement contente de m’être inscrite sur Hellocoton (même si c’est vraiment galère de comprendre comment ça marche (oui, ça doit être moi hein !)) rien que pour être tombée sur un article aussi complet et agréable à lire ! Vraiment, merci 🙂

Répondre
Adeline 15 septembre 2015 - 14 h 24 min

Merci pour cet article bien complet qui va certainement m’aider dans ce long travail de référencement! J’ai lu pas mal d’article sur le sujet mais le tiens est juste PARFAIT! Maintenant : il n’y a plus qu’à….

Répondre
fouta 4 octobre 2015 - 1 h 05 min

Merci pour ces informations si pertinente !! dommage j’ai pas découvert votre blog avant

Répondre
Aga 24 février 2016 - 15 h 31 min

Bonjour Aurélie,

Est ce possible de donner lien vers ce « Google Analytics dashboard for WP » car la page n’est pas trouvable.

Merci d’avance

Répondre
Aurélie 24 février 2016 - 16 h 04 min

Hop, une recherche Google et le voilà https://fr.wordpress.org/plugins/google-analytics-dashboard-for-wp/
(j’ai corrigé le lien au passage, merci !)

Répondre
Jeanne 17 mars 2016 - 2 h 07 min

Oui c’est un domaine en apparence simple ou compliqué selon l’angle par lequel on regarde la tache mais c’est aussi dans ces 2 même optiques que la mise en place demande du temps et une certaine maîtrise pas toujours facile à mettre en place.
Ecrire et écrire et beaucoup d’analyse et de patience ensuite font le reste

Répondre
Veronique 2 avril 2016 - 7 h 18 min

Bonjour,
les liens relatifs au passage sur le SEO by Yoast (intitulés « celui-ci » et « celui-là ») ne fonctionnent pas… Par ailleurs, le plugin s’appelle-t-il toujours comme ça car je ne le trouve pas. Est-ce YOAST SEO téléchargé plus d’1 million de fois ? Merci !

Répondre
Elokitoko 26 novembre 2016 - 23 h 53 min

Bonjour ! Merci beaucoup pour cet article, j’ai une petite question :
En ce qui concerne WordPress, vous parlez du pluggin Yoast, on est bien d’accord qu’il s’utilise seulement sur WordPress.org ?
Pour ma part j’ai un blog sur WordPress.com, est-ce qu’il y a ce genre de pluggin intégré ?
J’ai tenté d’installer Worpress.org et ce fût épiquement fastidieux lol
Merci d’avance !

Répondre
Aurélie 29 novembre 2016 - 17 h 44 min

Bonjour,
Oui on est bien d’accord, on parle de WordPress.org (le « vrai » wordpress) 🙂
Wordpress.com n’a aucun intérêt, tant qu’à utiliser une plateforme gratuite autant aller sur Blogger qui est bien mieux.

Répondre

Laisser un commentaire

* En postant ce commentaire, j'accepte le traitement de mes données par le site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En cliquant sur OK, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. OK + d'infos

Privacy & Cookies Policy